Internet nous facilite bien la vie

Apprendre le japonais aujourd’hui, rien de plus facile. Un ordinateur, un accès à Internet, de l’enthousiasme, et le tour est joué.

nihongo
Le programme de la Fondation du Japon (Erin ga chôsen)

Plus tard c’est sûr… » nous dit Pipo. C’était il y a plus de 20 ans. Aujourd’hui, Pipo partage son histoire, celle d’un jeune Français qui part au Japon, avec des idées et des envies plein la tête. Son voyage est aussi l’aventure de la langue japonaise, avec ses découvertes, ses plaisirs, ses difficultés, et ce sentiment merveilleux de celui qui apprend à voir le monde différemment. Suivez le guide…
Et si Pipo n’avait pas grandi avec Goldorak ? S’il était plutôt génération Pokémon avec une bonne vingtaine d’années de moins et la ferme intention de se lancer dans l’apprentissage du japonais aujourd’hui ? Il aurait alors à disposition un outil qui offre désormais une multitude de solutions pour apprendre, découvrir, s’informer, s’exercer, réviser, pratiquer, progresser, et tout ça chez lui, parce qu’il aurait un ordinateur avec une connexion à Internet et donc un accès à toute une série de sites consacrés à l’étude du japonais qui, s’ils ne remplacent pas une vraie formation, offrent un complément pédagogique sacrément efficace et plutôt agréable.
Il serait par exemple inscrit à l’un des 6 modules de jeparlejaponais.com, actuellement la seule méthode en français de cours à distance via Internet qui propose une formation complète avec un suivi pédagogique assuré par un professeur de japonais. Il se connecterait aussi régulièrement sur le site de NHK World qui propose pas moins de 100 leçons en français avec une méthode au titre pour le moins séduisant : Le Japon, mon rêve.
Pour compléter son apprentissage, il serait par ailleurs enthousiasmé par la version en ligne du programme de la Fondation du Japon Erin ga chôsen (www.erin.ne.jp), méthode conçue principalement pour les jeunes étrangers vivant au Japon et qui chez Pipo n’aurait finalement d’autre effet que d’attiser son désir de faire comme « là-bas ». Il jouerait fréquemment les héros de manga sur anime-manga.jp, et puiserait constamment de nouvelles ressources sur nihongo-e-na.com.
Ces sites et encore bien d’autres prouvent à quel point internet peut s’immiscer aujourd’hui dans nos habitudes d’apprenant. Le japonais est désormais à portée de clic et on aurait tort de ne pas en profiter.
Pierre Ferragut

Pratique :
Le mot du mois 決心 (kesshin)
résolution, décision
日本へ行くことを強く決心しました。
Nihon he iku koto o tsuyoku kesshin shimashita.
J’ai pris la ferme décision d’aller au Japon.