C’est la fête des tambours au Casino de Paris

Pendant deux semaines, la capitale va pouvoir découvrir un nouveau spectacle conçu autour du thème de la fête traditionnelle.

YAMATO - The Drummers of Japan 'Shin-On'2007
La troupe Yamato fait vibrer le public grâce à sa fougue. © Lucienne van der Milje

Energiques. Ils le sont. Enthousiastes. Ils le sont aussi. Physiques. Ils le démontrent à chaque fois. Impressionnés, les spectateurs le sont assurément et le seront une nouvelle fois puisque l’ensemble Yamato : les tambours du Japon reviennent à Paris pour une série de représentations époustouflantes. Du 15 au 27 mars, les tambours du groupe dirigé par Ogawa Masa vont résonner dans la belle salle du Casino de Paris. Un lieu que ses membres connaissent bien puisqu’ils avaient déjà fait salle comble lors de leur précédent passage. Créée en 1993, la troupe a choisi le nom de Yamato, qui désignait le Japon dans un lointain passé. “C’est aussi le nom que l’on donnait à la région de Nara d’où nous sommes originaires”, explique Ogawa Masa. “Les Japonais sont très attachés à cette appellation. Elle évoque pour la plupart d’entre eux la tradition et suscite également un sentiment de nostalgie”, ajoute-t-il. Il y a chez le directeur de cet ensemble composé de 10 garçons et filles l’envie de faire partager un moment unique avec la culture de son pays. A ses yeux, le tambour est l’instrument adéquat pour atteindre son objectif. “Le tambour est un instrument simple, mais sa sonorité fait ressortir une énergie profonde et puissante. Grâce à lui, les spectateurs ont à leur disposition une source d’énergie qui peut les galvaniser. Je le compare souvent à un battement de cœur et on le sait, sans battement de cœur, il n’y a point de vie”, affirme Ogawa Masa avec assurance. Le tambour est également un élément important dans la culture du Japon. Il est encore beaucoup utilisé dans les nombreuses fêtes (matsuri) dont les Japonais raffolent tant et qui se déroulent chaque année aux quatre coins du pays. Matsuri est d’ailleurs le thème choisi cette année par la troupe Yamato. “Le terme matsuri est très important au Japon. Il marque bien sûr l’esprit festif, mais aussi ce moment où l’on rend hommage aux dieux. Les gens construisent souvent des chars au centre desquels on trouve souvent un tambour. Le tambour accompagne donc les hommes dans leur démarche qui vise à remercier les dieux pour leur intervention quotidienne”, poursuit le patron de la troupe. Pour bien faire comprendre l’importance du tambour dans ces manifestations, il a préparé un programme qui ne laissera pas le spectateur sans réaction. Celui-ci sera forcément pris par les rythmes et séduit par la chorégraphie. Il s’agit en effet d’un spectacle complet. Les membres de la troupe ne se contentent pas de frapper sur la peau de leurs instruments, ils les entourent, les respectent et exécutent à tour de rôle et parfois ensemble des mouvements chorégraphiques originaux. Si l’on ajoute le soin extrême apporté à la lumière qui met en évidence toute l’énergie déployée par la troupe, on comprend la satisfaction d’Ogawa Masa devant le travail accompli. “Nous voulons redonner au tambour, instrument traditionnel, un nouveau souffle”, explique-t-il. Il n’a pas besoin de se demander si son objectif est atteint. Il l’est et de belle manière. Partout où elle est passée, la troupe Yamato a laissé une empreinte sonore et visuelle inoubliable. Chaque fois, elle est parvenue à se renouveler pour apporter un peu de ce Japon que l’on connaît si mal. “Le tambour symbolise en partie la tradition japonaise qui n’est pas toujours facile à appréhender. En mettant en scène ces spectacles, je crois que nous contribuons à ouvrir une passerelle entre les cultures”, conclut Ogawa Masa. Il ne vous reste plus qu’à vous demander si vous êtes prêt à l’emprunter entre le 15 et le 27 mars.
Gabriel Bernard

Pratique
Yamato : les tambours du japon
Du 15 au 27 mars au Casino de Paris, 16 Rue de Clichy 75009 Paris.
Location : 0 892 392 192 (0,34 €/min).
Tarifs: de 39,50 € à 61,50 €.