Le Japon dans la poche

Pourquoi s’encombrer d’un volumineux guide quand vous pouvez avoir le meilleur  sur une grande feuille pliée en trois.

guide-been-there-done-that-japanAvant de partir en voyage, en général, on se documente. On se rend chez son libraire préféré et on achète un ou deux guides pour se faire une idée des endroits à visiter et des choses à faire une fois sur place. Compte tenu de leur poids souvent conséquent, on préfère les laisser chez soi et noter sur une feuille de papier les lieux que l’on ira voir. Harry Cheng a imaginé de faire ce travail de défrichage. Il propose ainsi un guide qui ne ressemble à aucun autre guide puisqu’il se présente sur la forme d’un document dépliable à la manière d’une carte touristique sur lequel figure quelques petites cartes, mais surtout 26 listes de lieux, plats, souvenirs ou encore stations thermales qu’un touriste digne de ce nom doit avoir vus, goûtés ou achetés. Intitulé simplement Been there, Done that [Je suis allé là-bas, j’ai fait ça], cet objet qui tient facilement dans la poche arrière d’un jean ou dans un sac à main peut être qualifié de guide même s’il n’en est pas un à proprement parlé car il ne fournit aucune information détaillée. Ne cherchez pas l’adresse de tel ou tel musée ou le numéro de téléphone de telle ou telle auberge, car ils n’y figurent pas.  Quand on lui demande s’il entend réinventer notre façon de voyager, Harry Cheng, qui a grandi à Kobe, se gratte un peu la tête avec un petit sourire aux lèvres. “La plupart du temps avant de se rendre dans un pays, on consulte Internet ou un guide touristique dans lequel on trouve de nombreux détails très précieux sur une région ou sur une ville. Avec Be There, Be Done, je fournis 26 listes avec trente possibilités à chaque fois. Ainsi, si on cherche quelque chose autour du sake, d’un seul coup d’œil, on découvre trente brasseries et autant de possibilités de goûter ainsi de très bons sake. Dès lors, ce que je propose ressemble à une sorte de pense-bête qui s’avère extrêmement pratique”, explique-t-il. En effet, à côté de chaque proposition figurent quatre petites cases à cocher : “à faire, fait, encore, j’adore”. Le voyageur peut ainsi au fil de son périple dans l’archipel marquer les endroits où il est passé, ceux qu’il a aimés ou ceux qu’il voudrait voir ou revoir. “Je crois que cette approche donne au voyageur un sentiment d’avoir accompli quelque chose. C’est un peu comme une bonne résolution que vous tenez. En ce sens, on peut dire que Been There, Done That est une vraie nouveauté dans le domaine des guides touristiques”, ajoute Harry Cheng qui préfère limiter les informations fournies. “De toute façon, en un seul clic, vous trouvez les coordonnées de tous les endroits proposés. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple”. Un large sourire éclaire son visage. Il nous a convaincus et on se demande pourquoi personne n’y avait pensé avant lui. Gabriel Bernard

Référence :
Been there, done that est commercialisé à compter du 1er avril au prix de 1000 yens [8,70 euros].