Un déficit commercial qui empire

Avec un déficit de 1.629,4 milliards de yens, soit 13 milliards d’euros, la balance commerciale japonaise a enregistré, en janvier, son plus mauvais résultat depuis 1979, date de la première publication de cette statistique. Cela s’explique notamment par les importations d’énergie en hausse depuis 2011 et un yen faible qui renchérit les produits importés.