Talents nippons à Marseille

Les 6 et 7 décembre, le théâtre de La Criée se met à l’heure japonaise. Une série de spectacles qui réserve bien des surprises.

evenement-talents-nippon-japon
Avec Katayama Mari et Ann Murasato, Mégané explore la féminité de façon étonnante. ©DR

Nîmes en avait bien profité. Paris y avait goûté une seule fois. C’est au tour de Marseille de faire L’Expérience Japonaise. Et quelle expérience ! Comme cela avait été le cas dans les éditions précédentes, l’objectif des promoteurs de cet événement (auquel Zoom Japon est associé) est d’ouvrir “une grande fenêtre sur la création et l’avant-garde artistique japonaises” sans que cela ne se transforme en une espèce de bric-à-brac incompréhensible. Les deux journées qui leur sont consacrées regroupent un ensemble de cinq spectacles, d’installations, de films, de débats et de performances. Ils mêlent musique acoustique et électronique, danse contemporaine et hip-hop, installations vidéos et performances. Au travers de leur présence sur la scène de La Criée, les artistes invités explorent la société japonaise et renvoient vers le public le regard que le Japon porte sur lui-même. Evidemment, il ne faut pas s’attendre à un défilé kawaii ni à ces éléments artificiels de la culture populaire que les grands groupes spécialisés se chargent de vendre à travers le monde. Il y a dans la programmation proposée par les organisateurs un désir de radicalité qui passe par une certaine provocation. C’est bien là le rôle des artistes contemporains dont on attend qu’ils nous interpellent sur des sujets que l’on préfère ignorer pour continuer à suivre notre route en toute tranquillité.
Cela commencera dès le 6 décembre à 19h dans le Petit Théâtre en compagnie de Katayama Mari, Mégané et Ann Murasato qui ont créé ce spectacle spécialement pour L’Expérience Japonaise. Les trois jeunes femmes prennent justement le contre-pied de la culture de masse telle qu’on peut la rencontrer dans les allées de la Japan Expo. Elles dévoilent une image très différente de la féminité japonaise habituellement relayée par les médias. Cette performance physique et visuelle haute en couleurs mêle batterie, chanson et danse. Le spectacle est tout à fait bluffant et décoiffant. Le même soir dans le Grand Théâtre à 20h30, le duo Tomari propose un concert acoustique très original qui tranche avec la JPop mièvre des girls bands ou boys bands aujourd’hui à la mode. Les deux musiciens plongent leur inspiration dans la musique des années 1920-1930, époque particulièrement riche, et en sortent des chansons d’une grande intensité émotionnelle. C’est ensuite au danseur Kentarô de prendre la scène du Grand Théâtre et de l’occuper de manière tout à fait incroyable. Le lendemain, à 19h dans le Petit Théâtre, la musique électronique d’Oorutaichi entraînera le spectateur vers des terres musicales inexplorées comme pour lui dire de toujours rester à l’affût. A 20h30, dans le Grand Théâtre, c’est la compagnie de danse contemporaine Baby-Q qui s’interroge sur notre monde où la violence est omniprésente et banalisée par la télévision. Emmenée par la danseuse et chorégraphe Higashino Yôko, Baby-Q nous amène à réfléchir sur notre quotidien grâce à la puissance que la compagnie dégage sur scène. Autant de bonnes raisons pour que vous fassiez cette expérience japonaise si vous avez la chance d’être sur Marseille les 6 et 7 décembre.
Odaira Namihei

Pratique :
L’Expérience japonaise. Les 6 et 7 décembre.
La Criée 30 quai de Rive Neuve 13007 Marseille
Réservations : 04 91 54 70 54. De 6 à 12€.