Vivre ou ne pas vivre avec des volcans

humeur-ritsuko_koga-ZoomJapon

Je rêvais de maîtriser les droits sociaux comme les citoyens français, par exemple ceux de la Sécurité sociale. J’entends souvent dire qu’ici les frais dentaires sont chers. C’est pour cette raison qu’en 10 ans, je ne suis allé voir qu’une seule fois un dentiste et que je n’ai finalement pas donné suite à cause d’un devis de 900 € pour une dent cassée. Heureusement d’ailleurs qu’elle ne me faisait pas mal. Le mois dernier, ce volcan dormant s’est mis en éruption en même temps qu’un autre volcan dont la douleur a rayonné de ma tête à ma nuque. Je me préparais psychologiquement à payer 2000 €, mais une collègue japonaise m’a proposé de nous rendre ensemble dans un centre dentaire. Nous en avons repéré un situé dans un quartier populaire, pensant qu’il devait être habitué à recevoir des étrangers et j’ai donc pris un rendez-vous. Bingo ! En trois rendez-vous, je n’ai payé que 50 € au total pour une radio panoramique, l’extraction de deux molaires gravement affectées et le soin d’une dent cariée ! En plus j’étais tout à fait satisfait du résultat.
Par contre, la jeune guichetière m’a fait payer 33 € en échange d’une feuille de soin, en me disant de me faire rembourser par la suite par la Sécu alors qu’elle avait ma carte vitale. Comme ça n’a pas été le cas la fois suivante, j’étais persuadée que cette femme n’avait pas fait correctement son travail, ce que je n’aurais pas pu dire si je devais supporter mes volcans dentaires.
Cette expérience m’a appris des choses et m’a donné un esprit plus clair pour continuer à vivre dans ce pays. Je suis même motivée pour me refaire faire une couronne pour laquelle ce dentiste m’a fait un devis de 850€! Même pas peur ! Par contre, je n’étais pas du tout rassurée de sa jeune assistante-stagiaire qui n’était pas très habile lorsqu’elle a commencé à manipuler l’aspirateur à salive dans ma bouche.
Koga Ritsuko