La Maison au toit rouge

litterature-la-maison-au-toit-rouge
La Maison au toit rouge, de Nakajima Kyôko, traduit par Sophie Refle, Editions du Seuil, 21 €. www.seuil.com

Yamada Yôji apprécie la littérature. Depuis ses débuts, il a porté lui-même à l’écran plusieurs romans ou il a adapté pour d’autres cinéastes comme Nomura Yoshitarô des ouvrages. On lui doit notamment plusieurs adaptations du maître de la littérature policière Matsumoto Seichô dont le fameux Kiri no hata en 1965 avec la formidable Baishô Chieko. On retrouve l’actrice dans la dernière adaptation littéraire de Yamada. La Maison au toit rouge de Nakajima Kyôko, prix Naoki 2010, sort en librairie au moment où le film est distribué dans les salles françaises. Une bonne occasion de découvrir cette œuvre que le cinéaste a sublimée à l’écran et que la traduction de Sophie Refle rend très accessible.