Saga : une région au caractère fort

Reportage spécial

Saga, située au Nord-Ouest de Kyushu, est une terre de montagnes et de plaines bordée par deux mers. Un territoire complexe pour une région au caractère fort.

Yoshinogari Historical Park
Yoshinogari Historical Park

Entourée par les préfectures de Fukuoka (Est) et Nagasaki (Ouest), la préfecture de Saga a de nombreux atouts. Sa position géographique lui permet d’accéder aussi bien aux richesses de la montagne qu’aux plaisirs de la mer de Genkai et ses rivages magnifiques au Nord que des marées de la mer d’Ariake, particulièrement riche en planctons, au Sud.
Cet environnement naturel diversifié lui confère une gastronomie hors-du-commun composée de mets issus aussi bien du terroir (bœuf) que des fonds marins (huitres). Son accès à une eau des plus pures lui a permis très tôt de développer sa riziculture ainsi que son savoir-faire en brassage de saké.
Son climat doux, 16°C en moyenne, en fait un endroit particulièrement agréable à vivre. La préfecture compte d’ailleurs aujourd’hui près de 830 000 habitants sur une aire de 2400 km2 avec une importante concentration de la population dans la ville même de Saga (240 000 habitants environ).
La région, active dans les échanges internationaux réalisés avec la Chine et la Corée depuis l’antiquité, est curieuse et ouverte sur l’extérieur. Le patrimoine qui découle de cette histoire est d’ailleurs tout aussi passionnant : Saga est connue dans le monde entier pour son artisanat et tout particulièrement ses poteries, fabriquées à Arita depuis le 17e siècle, les plus anciennes du Japon.
Le tourisme de loisirs s’est récemment développé : randonnées en montagne, shopping, festivals, etc. Comme beaucoup d’endroits de l’île de Kyushu, la préfecture de Saga jouit également de sources thermales.

Yoshinogari Historical Park
Ouvert en avril 2001, le parc historique de Yoshinogari est divisé en quatre sections : l’entrée, la zone consacrée à la forêt, les douves et enfin l’histoire ancienne.
La partie la plus remarquable des lieux reste les douves. Datées de l’ère Yayoi, elles sont le témoignage le plus imposant de cette époque que l’on peut encore visiter au Japon. Longues de 2,5 km, elles relient les quartiers de Kanzaki à Yoshinogari. Le parc recèle de nombreux autres témoignages historiques : qu’il s’agisse d’habitations, de tombes (3000), ou encore de tumulus, dernières demeures de la famille impériale de l’ère Yayoi. Ces dernières possèdent notamment des épées de bronze, preuve des interactions entre Saga et le reste de l’Asie. Leur présence souligne également l’avance technologique dont la préfecture faisait preuve. Une exposition complète la visite avec une collection d’articles retrouvés sous terre, ainsi que la tour de guet, Monomi Yagura, offre un point de vue sur les plaines.

Yutoku Inari Jinja
saga-yutoku-inari-jinjaLes locaux l’appellent “Yutoku-san”. Ce temple fait partie, avec le Fushimi Inari (Kyoto) et le Kasama Inari (Ibaraki), des temples majeurs dédiés au Dieu Inari (un renard sauvage) du Japon. Construit en 1687, durant la période Edo, le temple a été commandé par la famille impériale Nabeshima. Ce qui rend l’architecture de l’ouvrage si impressionnante est sans doute le contraste du rouge vermillon des bâtiments à l’environnement naturel très vert qui les entourent. Les lieux attirent 3 millions de visiteurs chaque année.
Au printemps, le jardin extérieur du temple qui fait partie du parc Higashi-yama se pare de quelques 50 000 azalées en fleurs.

Takeo Onsen Romon
saga-Takeo-onsenLa station thermale de Takeo Onsen puiserait son origine au 8e siècle. Il se dit qu’à l’époque, l’Empereur Jingu aurait tapé le sol avec une lance et l’eau chaude aurait immédiatement jailli du sol. Pour cette raison, les lieux ont également été baptisés “Tsukasaki onsen”, soit la station thermale de la pointe d’une lance.
Le symbole de la station thermale est son imposante porte. Récemment restaurée, la Takeo Onsen Romon date de 1915 et a été imaginée par Kingo Tatsuno, designer originaire de Karatsu (Saga) également à l’origine de la gare de Tokyo.
L’eau des sources de Takeo est douce sur la peau. Ses vertus permettent de soulager les fatigues intenses. Sa température élevée est 42°C mais peut atteindre les 52°C. Un bain public se trouve juste derrière la fameuse porte : on y trouve plusieurs eaux aux vertus différentes et il est possible de privatiser certains espaces.

Japan Ninja Council

saga-ninja-Hizen Yumekaido
Hizen Yumekaido

Saga fait partie des cinq préfectures à avoir intégré le Conseil des ninjas, l’année dernière. A ses côtés dans cette démarche : les préfectures de Mie, Kanagawa, Nagano et Shiga. Les villes de Iga (Mie) et Koka (Shiga) berceaux historiques des ninjas, étant les membres fondateurs du conseil. Si le but de cette formation est avant tout de booster l’économie du tourisme local, le choix des participants n’est pas un hasard. Ces préfectures ont, en effet, des liens forts avec l’histoire des ninjas, ces maîitres des arts martiaux des temps féodaux.
Le lancement officiel du Conseil a eu lieu en octobre dernier. Il se réunira régulièrement et donnera des informations sur son site web (en japonais). Il envisage également d’animer des événements et répondra à toutes les demandes formulées depuis l’archipel ou à l’international. http://ninja-official.com

 

FESTIVALS

Karatsu kunchi (Fête du sanctuaire de Karatsu)
saga-karatsukunchiLe festival d’automne Karatsu Kunchi a lieu tous les ans au début du mois de novembre dans le temple de la ville de Karatsu depuis 1876. Quatorze chars, représentant tantôt un lion bleu (aojishi), un pêcheur (Urashima) ou une dorade (tai), défilent dans les rues sous les cris enthousiastes des passants. Leur course durera trois jours durant lesquels ils défileront dans les rues, feront des haltes avant de regagner le hall d’exposition de la mairie où ils sont présentés le reste de l’année. Une fête populaire très appréciée localement.

SAGA International Balloon Festa
saga-baloonLa ville de Saga accueille chaque année une compétition internationale de montgolfières, le long de la rivière Kase. En octobre prochain, il s’agira de la 22e édition.
Des compétiteurs du monde entier (USA, Australie, Europe) viendront affronter les vents de Saga dans le cadre d’un championnat unique. Offrant aux spectateurs un ballet aérien de près de 100 montgolfières volant simultanément dans les cieux.
L’évènement connait un grand soutien local avec la participation de près de 2000 volontaires. Une journée jeune public donne l’opportunité aux enfants de s’initier au pilotage. Si votre emploi du temps vous le permet, il est simple de venir participer à ce spectacle (fin octobre) puis d’enchainer avec les festivités de Karatsu Kunchi (voir ci-après). http://www.sibf.jp/2016worlds/

DOGAN SHITA TO
saga-donaishitatoL’application multilingue “Dogan Shi-ta-to” est à votre disposition (anglais, chinois, coréen et thaïlandais) : Besoin d’un hôtel ou d’un restaurant ? D’une idée de sortie ou de lieu à visiter ? Où retirer de l’argent ? Tout est là pour vous accompagner lors de votre voyage dans la préfecture de Saga.
Une centrale d’appels est également disponible 24h/24 et 7j/7 gratuitement et toujours en français. Pour toutes vos questions sur le tourisme à Saga, n’hésitez pas à appeler au +81-952-20-1601
Skype : sagacall_f1

 

Infos pratiques
Tokyo (Haneda) —> Saga : 2 h par avion
Tokyo (Narita) —> Saga : à partir de 5700 yens
Osaka —> Saga : 3 h 10
Osaka —> Fukuoka : 2 h 30 en Shinkansen Nozomi + Fukuoka —> Saga : 34 min en train local
Hiroshima —> Saga : 1 h 40
Hiroshima —> Fukuoka : 1 h en Shinkansen Nozomi + Fukuoka —> Saga: 34 min en train local