Livre : Régal végétarien

Dans son nouvel ouvrage consacré à la cuisine végétarienne, Harada Sachiyo nous fait aimer les légumes.

Amoureuse des marchés de France, Harada Sachiyo invente des recettes originales et joyeuses qu’elle compose à partir de produits frais trouvés dans ses 35 marchés parisiens favoris. À l’instar d’un tableau contemporain, ses plats colorés de légumes de saison peuvent à eux seuls embellir la table. Un an avant que son premier intitulé Paris no marushe wo aruku [Promenade dans les marchés parisiens] soit publié au Japon, l’éditeur français Solar Editions avait déjà repéré le talent de cette créatrice culinaire. Cela lui avait valu de participer à la réalisation du Boulangerie (2015) et ensuite à celle de l’ouvrage gourmand Le Chocolat (2015) dans la collection Les ateliers de MasterChef. Il ne s’agissait pas de recettes japonaises, mais cette artiste gastronomique y a apporté sa finesse et son esthétique propre à elle.
Avec la dernière publication de cette collection qui sort sous le titre La Cuisine végétarienne, on découvre une autre facette de son talent : son de cuisiner les légumes. Une véritable invitation à saliver et à se régaler si on se lance dans la réalisation des recettes proposées. Le livre est épais, car il contient quelque 800 photos réalisées par Ahne Ferreira et Thomas Dhellemmes montrant étape par étape la préparation des 32 plats imaginés par Harada Sachiyo.
Il s’agit d’un véritable tour du monde gourmand, mais l’auteur y apporte sa touche japonaise adaptée au goût français. A titre d’exemple, on peut citer le Minestrone nippon (pâte de châtaigne et légumes-racines au miso), la salade de soba (nouilles de sarrasin et tofu croustillant), le bento veggie (bol de riz et légumes tapas)ou encore le cake anti-fatigue et thé tonique (gâteau d’ananas et de polenta, thé de gingembre au kuzu). N’oublions pas de citer les deux pages consacrées au mini guide des produits végétariens exotiques.
“En japonais, le mot “manger” est composé des kanji (idéogrammes chinois) signifiant “homme” et “bon”. Cela signifie que le fait de se nourrir rend les personnes bonnes. C’est ce que je veux offrir aux gens au travers de mon métier”, explique Harada Sachiyo. Avec cet ouvrage, l’auteur nous offre une autre image des légumes, beaucoup plus ravissante. Elle nous donne envie d’en manger, pas seulement parce que c’est bon pour la santé, mais surtout pour que nous croquions la vie à pleines dents.
R. K.

Référence
La cuisine végétarienne, de Harada Sachiyo, coll. Les ateliers de MasterChef, Solar Editions, 15,90 €