Mission : Celui qui ne veut pas oublier

Même si les SEALDs se sont dissous en août dernier après la victoire du Parti libéral-démocrate, actuellement au pouvoir, aux élections sénatoriales, Hayashida pense qu’ils ont grandement contribué à changer l’attitude des jeunes envers les questions politiques et sociales et la façon dont ils sont perçus par les générations plus âgées. “Pour être honnête, tout a commencé très spontanément et au début, nous ne savions pas vraiment ce que nous faisions”, reconnaît-il. “Mais nous avons rapidement réalisé que même un petit groupe comme SEALDs était capable d’attirer l’attention de tout le monde et d’entraîner beaucoup de gens dans l’action. Nous avons pu établir de nombreuses relations avec les médias, des politiciens et d’autres personnalités célèbres comme le musicien Sakamoto Ryûichi pour les actions futures. Quoi qu’il en soit, l’expérience des SEALDs est peut-être terminée, mais nous sommes loin d’avoir atteint tous nos objectifs. L’un des points les plus positifs de cette aventure est d’avoir été en mesure de donner une nouvelle image à l’ancien activisme de gauche poussiéreux. Nous avons proposé de nouvelles façons de présenter nos idées. Cela a plu à ceux qui, depuis des années, étaient devenus indifférents aux mobilisations sociales, comme les femmes et les étudiants.”

J. D.