813,4 milliards de yens (6,7 milliards d’euros).

Tel est le montant de l’excédent commercial du Japon au mois de février. Un niveau jamais atteint depuis 7 ans. Une progression de 245 % sur un an, grâce à une hausse notable des exportations de pièces d’automobiles, de composants électroniques et d’appareils scientifiques. Il ne reste plus qu’à confirmer.