Expérience : Les Pokémons font la loi

Plaintes contre les mauvais joueurs
Ce jour-là, on a enregistré plus de 10 000 amateurs de Pokémon GO pour la seule ville d’Ishinomaki. La probabilité de capturer des Pokémons Lapras étant très élevée, le centre-ville n’a pas cessé d’être envahi par une foule de joueurs équipés de leur smartphone. Si l’événement a provoqué une animation certaine dans les rues habituellement peu fréquentées, on a pu observer que les fans de Pokémons rivés à leur écran de téléphone, traversaient imprudemment les rues et certains même, stationnaient leur voiture dans les rues étroites et gênaient la circulation. Les habitants se sont plaints auprès de la préfecture, de la mairie et de la police.
Les voitures venant d’autres préfectures roulaient avec une lenteur excessive et se garaient dans des endroits interdits, la police municipale a dû dépêcher ses propres véhicules pour les déplacer. De plus, de nombreux jeunes s’étaient regroupés dans des lieux peu fréquentés, les résidents de ces quartiers n’ont pu s’empêcher de les signaler comme des présences suspectes. On a également enregistré le cas de parents absorbés par la recherche des Pokémons au point de ne plus retrouver leurs enfants ! Les cas d’intrusions dans des lieux privés ont été signalés à plusieurs reprises. Dans le quartier de Kagowaki, des gens tournaient autour du cimetière bien avant le lever du jour et une habitante nous a fait part de son mécontentement. “C’était comme s’ils entraient dans ma maison sans se déchausser, alors même qu’on est toujours en période de deuil”, a-t-elle expliqué. Face à une telle agitation, la préfecture a dû adresser un communiqué à la presse pour demander aux gens de “bien vouloir venir utiliser les transports en commun”. “Rivés à l’écran, les gens, ignorant les passages pour piéton traversaient la rue sans regarder les feux de circulation. On avait pourtant bien averti les habitants en leur demandant de faire plus attention mais il aurait été aussi important de penser à ce que les commerçants collaborent davantage”, estime un employé de café. Il se trouve que son café a vu doubler son chiffre d’affaires !