Setouchi, un parfum de mer Egée

Très bien préservée, la maison d’enfance de Takehisa Yumeji est une des attractions de la ville. / Ôya Takao

Originaire de , Takasaka Tomohiro a “réalisé son rêve” en ouvrant son café Kinoshita Shôten à Setouchi, anciennement Oku. Il n’a que 25 ans et dirige une entreprise qui emploie quatre personnes. Sa propose un choix pointu de cafés ainsi que des sandwichs et de délicieuses salades confectionnées sur le principe du 0 kilomètre. “J’adore évoluer ici. Il y a beaucoup de solidarité. C’est une belle expérience de vie. Et puis pour ne rien gâcher, le climat est idéal : il n’y a pas de neige. J’avais toujours eu envie d’avoir ma propre où je pourrais proposer aux clients de bonnes torréfactions servies avec des encas qui se marient bien avec le café.” Sa est l’un des endroits les plus fréquentés par la population locale à l’heure du déjeuner.
A quelques pas du Kinoshita Shôten, il est possible de visiter la maison d’enfance du peintre et poète Takehisa Yumeji. Les lieux ont été transformés en un agréable musée où l’on peut en apprendre davantage sur la vie de cet artiste que de nombreux Japonais vénèrent. On y trouve également quelques-unes de ses créations. Le style de Takehisa est unique : des lignes épurées, des silhouettes sans fin, peu de détails mais une simplicité bouleversante.
Setouchi apporte un soin particulier dans la préservation de ses bâtiments et de ses savoir-faire. Autre exemple avec la rue de Shiomachi Karakoto qui promet une plongée dans l’ère Edo (1603-1868). Avant de rejoindre le temple Ushimado dans les hauteurs de la ville. Autre étape absolument indispensable d’une visite à Setouchi, le musée de sabres japonais de Bizen-Osafune. Là, les visiteurs peuvent découvrir le savoir-faire traditionnel des katanas à travers des explications riches, disponibles en anglais et parfois en français. L’idéal est de s’y rendre un dimanche pour pouvoir observer 5 des 7 derniers artisans de la ville à l’ouvrage.

Johann Fleuri

Le style caractéristique de l’artiste continue de séduire un large public. / DR

S’y rendre
Depuis Tôkyô. Par , emprunter le shinkansen jusqu’à . Changer pour la ligne JR Ako et descendre à la gare d’Oku. 4 h 05.
Par avion : aéroport de Takamatsu () puis louer une voiture jusqu’à Setouchi. 2 h 45.
Depuis Shin-Ôsaka. Par train, prendre le shinkansen jusqu’à Okayama. Changer pour la ligne JR Ako et descendre à la gare d’Oku. environ 1 h 45.

Bizen Osafune Japanese Sword Museum (Bizen Osafune Token Museum)
966, Osafune, Osafune-cho, 701-4271, Setouchi-city, Okayama, Japan
+81 869-66-7767
Yumeji Art Museum Okayama
2 Chome-2-1-32 Hama, Naka-ku, Okayama-shi, Okayama-ken 703-8256, Japan