Manga: Les fantasmes du professeur


Auteur remarquable et remarqué, Furuya Usamaru nous livre, avec sa nouvelle série Je voudrais être tué par une lycéenne, une vision pour le moins cocasse de l’univers scolaire au Japon. Thème souvent exploré par les mangaka, le lycée est un univers qui ne manque pas d’intérêt. Il s’y exprime toutes sortes de frustrations de la part des élèves bien sûr, mais aussi des professeurs. C’est cette facette que l’auteur de Tokyo Magnitude 8 ou la très belle adaptation du roman de Dazai Osamu, Je ne suis pas un homme (Casterman, 2011), a décidé d’explorer. A la différence du célèbre Onizuka de GTO (Pika Edition) qui impose une nouvelle façon d’enseigner, le héros de ce manga Higashiyama Haruto ne rêve que d’une chose : se faire tuer par une lycéenne. Pour parvenir à son objectif, il choisit la jeune Sasaki Maho. Il conçoit un plan diabolique pour amener son élève à l’assassiner. On se laisse très vite prendre par le rythme de cette histoire qui doit beaucoup à la psychologie des personnages et à la qualité du découpage. Un must.
Je voudrais être tué par une lycéenne de Furuya Usamaru, trad. Fabien Nabhan, coll. Young, Delcourt-Tonkam, 7,99 €.