Succès Donna a su trouver la bonne voie

C’est dans le domaine de la chanson et du doublage que Donna Burke s’est imposée. Un parcours sans faute.

Depuis qu’elle s’est installée dans l’archipel, l’Australienne a réussi à faire entendre sa voix. / Irwin Wong pour Zoom Japon

Ce que j’aime le plus, c’est écouter ma voix”, lance Donna Burke avec un petit sourire coquin. Elle a toutes les raisons d’aimer sa propre voix car c’est grâce à ses cordes vocales en or que la chanteuse australienne a trouvé le succès au Japon. Vous pouvez même entendre sa voix lorsque vous voyagez dans l’archipel, car c’est celle utilisée pour les annonces des trains à grande vitesse entre Tôkyô et Ôsaka, des salons Delta de l’aéroport de Narita et celles du National Showa Memorial Museum.
Le chant et le métier d’actrice sont des passions lointaines pour Burke qui a grandi à Perth. “A l’époque, j’étais enseignante – ce qui, en un sens, revient à jouer un rôle – mais j’avais déjà des aspirations artistiques et je prenais des cours de chant privés depuis mes 18 ans”, explique-t-elle. A 31 ans, elle décide de tenter sa chance au Japon. “En 1996, la bulle avait déjà éclaté, mais ce pays était toujours un bon lieu de travail pour un étranger ambitieux. J’ai commencé à chanter lors de mariages, puis j’ai rapidement enregistré des publicités télévisées. En six mois, j’avais réussi à m’établir et à gagner assez d’argent. Ensuite, j’ai eu la possibilité de travailler pour la NHK et faire la narration pour un documentaire. J’ai de la chance parce que la plupart des gens soit chantent soit font du doublage. Moi, je peux faire les deux » ajoute-t-elle.
Depuis 1999, elle a ajouté les anime et les jeux vidéos à son CV. “Mon premier grand truc dans les jeux vidéos remonte à 2000 quand j’ai été choisie pour faire la voix d’Angela dans Silent Hill 2”, dit-elle. Faire une voix dans un jeu peut mettre l’artiste dans toutes sortes de situations étranges. “Jouer le rôle de Claudia dans Silent Hill 3 a été incroyable. Je n’oublierai jamais le jour où l’on m’a demandé de manger un fœtus avorté et de devenir complètement folle. Mais je dois dire que travailler avec Kojima Hideo et l’équipe de Kojima Productions sur Heaven’s Divide, d’être la voix du personnage d’IDroid dans Ground Zeroes et l’interprète de The Phantom Pain dans Metal Gear Solid est un truc formidable. Passer à la lumière en étant invitée à chanter deux chansons étonnantes et faire des voix pour une série si emblématique avant qu’on me demande de chanter cinq chansons du catalogue en 2015, quelle chance ! Cela m’a amené à former un groupe en 2016 – Gamine – car je reçois des invitations pour me produire dans le monde entier”, raconte-t-elle.