Nihonbashi, arrondissement de Chûô, Tôkyô

Le regard d’Eric Rechsteiner

© Eric Rechsteiner

Symbole de la capitale japonaise, le pont Nihon (Nihonbashi) était le point de départ des principales routes du pays. Bâti initialement en bois en 1603 puis reconstruit dans sa version actuelle en 1911, l’ouvrage d’art n’est plus l’ombre de lui-même depuis qu’on a construit au-dessus de lui une autoroute aérienne pour les Jeux olympiques de 1964. Désormais, certains imaginent lui rendre la lumière du soleil pour les JO de 2020.