400 000

Tel est le nombre de véhicules que le constructeur Subaru a décidé de rappeler en raison d’inspections effectuées par du personnel non certifié. L’entreprise japonaise est la seconde société après Nissan à être rattrapée par ce genre de mauvaises pratiques de certifications. Cette dernière a décidé de rappeler 1 million de voitures vendues depuis 2014.