Défi : Des yôkai comme s’il en pleuvait

Après des mois de travail, Matt Alt et Yoda Hiroko ont achevé la traduction de l’œuvre monumentale de Sekien.

Parue en 2017, la traduction des ouvrages de Toriyama Sekien est un véritable tour de force.

Tout le monde connaît les Pokémons, et si vous avez une connaissance fine de la culture pop japonaise et de l’histoire du manga, vous vous souviendrez du gang surréaliste de yôkai qui a peuplé le best-seller de Mizuki Shigeru, Kitaro le repoussant (GeGeGe no Kitarô, éd. Cornélius). Mais d’où viennent tous ces personnages ridiculement effrayants ? Du folklore japonais et des grands contes, bien sûr. Et quand il s’agit de fantômes, de yôkai et d’autres créatures bizarres, le roi de la démonologie s’appelle Toriyama Sekien (1712-88), un érudit, un poète et un artiste qui les a d’abord compilés dans une encyclopédie illustrée dans laquelle il a recensé leurs apparitions et leurs habitudes.
À la fin du XVIIIe siècle, Toriyama Sekien a publié quatre livres : La Parade de la Horde des Démons Illustrée (1776), La Horde des Démons Illustrée d’hier et d’aujourd’hui (1779), La Horde des démons d’hier et d’aujourd’hui (1781) et La Horde des articles ménagers hantés (1784). Ces quatre chefs-d’œuvre ont bénéficié d’une traduction anglaise, Japandemonium Illustrated [Dover Publications, 2017], publiée sous la forme d’un seul volume imposant grâce au travail de Matt Alt et Yoda Hiroko.
Ce couple marié dynamique a d’abord dû traquer des reproductions de bonne qualité des travaux de Toriyama Sekien avant de s’attaquer à la traduction difficile des textes qui les accompagnaient. Mais au regard du résultat final, cette débauche d’efforts n’a pas été vaine. Matt Alt et Yoda Hiroko sont des experts de l’univers des yôkai depuis de longues années. On leur doit notamment Yokai Attack ! [Kodansha international, 2008], une sorte de guide de survie plein d’humour en cas de rencontre avec ces monstres.
Chaque page du Japandemonium Illustrated présente le yôkai vu par Toriyama Sekien ainsi que la traduction du texte où il apparaît, tandis que les notes des traducteurs fournissent un contexte crucial. Chaque partie présente également des introductions fascinantes de Toriyama Sekien et de ses contemporains. Mais qu’est-ce qu’un yôkai exactement ? “Il existe différents types de yôkai”, explique Matt Alt. “Certains ressemblent à nos démons, d’autres sont des créatures humanoïdes, des animaux ou des plantes. On en trouve aussi qui ne sont que des phénomènes bizarres. Et puis, vous avez ce qu’il appelle les tsukumogami ou articles ménagers hantés par des esprits directement sortis de l’imagination de Sekien.”