Promenade au pays du manga

Au Musée international du manga à Kyôto, les séances de kamishibai valent le déplacement. / Odaira Namihei pour Zoom Japon

Si l’envie de poursuivre cette découverte du Japon à travers le manga ne s’est pas érodée, elle peut se prolonger vers le nord-est de l’archipel, à Ishinomaki, autre cité portuaire située pour sa part face à l’océan Pacifique. Elle abrite le Mangattan, musée dédié à Ishinomori Shôtarô qui fut un des artistes majeurs des années 1960 aux années 1980 au niveau d’un Tezuka Osamu qui fut son mentor. Épargné par le tsunami qui a détruit une grande partie de la ville le 11 mars 2011, le bâtiment qui rappelle une soucoupe volante en est l’un des symboles. Dès l’arrivée à la gare, on n’échappe pas aux personnages imaginés par cet esprit fertile à qui l’on doit notamment Cyborg 009 (éd. Glénat) où Kamen Rider (éd. Isan Manga). Ils sont également partout présents en ville et bien sûr dans l’enceinte de ce musée où l’on a reconstitué le laboratoire de Cyborg 009. L’endroit met en évidence le travail considérable que cet artiste, décédé à 60 ans comme son modèle, a accompli et laissé derrière lui. La ville d’Ishinomaki a d’ailleurs obtenu le droit d’utiliser Sea Jetter Kaito, l’un des personnages qu’Ishinomori avait dessiné sans le développer pour en faire l’un des symboles de sa reconstruction après la tragédie de 2011 (voir Zoom Japon n°52, juillet 2015).
En parcourant ces différents lieux, on comprend à quel point le manga n’est pas seulement un divertissement, mais on saisit qu’il s’agit d’un élément à part entière de la culture du Japon. Il s’inscrit dans des terroirs et des traditions locales, ce que l’on ne peut appréhender qu’une fois sur place. Aussi n’y a-t-il aucune gêne à avoir si l’on souhaite aussi bien visiter le Pavillon d’or que le musée du manga à Kyôto ou si l’on préfère faire un détour par Sakaiminato plutôt que se rendre au sanctuaire d’Izumo, l’un des hauts lieux du shintoïsme, situé à proximité. Oui, le manga vaut bien un grand voyage au Japon.

Odaira Namihei

 

Informations pratiques
Musée international du manga, Kinbuki cho 452, Nakagyô-ku, Kyôto 604-0846.
Tél. 075-254-7414. De 10h à 18h. fermé le mercredi. 800 yens.
www.kyotomm.jp/en/

Musée Osamu Tezuka, 7-65 Mukogawachô, Takarazuka, 665-0844. Tél. 0797-81-2970.
De 9h30 à 17h. fermé le mercredi. 700 yens.
http://tezukaosamu.net/en/museum

Gosho Aoyama Manga Factory, 1414 Yurashuku, Hokuei, Tohaku 689-2221.
Tél. 0858-37-5389. De 9h30 à 17h30. 700 yens.
www.gamf.jp/english/

Musée Mizuki Shigeru, 5 Honmachi, Sakaiminato, 684-0025. Tél. 0859-42-2171.
De 9h30 à 17h. 700 yens.
http://mizuki.sakaiminato.net/

ishinomori manga museum, 2-7 Nakaze, Ishinomaki-shi, 986-0823.Tél. 0225-96-5055.
De 9h à 18h (17h de décembre à mars). 800 yens.
www.mangattan.jp/manga/en/