Une échappatoire nommée Chichibu

A moins de 100 km du cœur de la capitale, cette région ne manque pas de ressources pour combler tous les sens.

Les décors colorés du sanctuaire Chichibu-jinja rappellent à bien des égards ceux de Nikko. / Yagishita Yûta pour Zoom Japon

La ville de Tôkyô est connue pour son dynamisme, mais aussi, pour le stress et les tensions propres à cette immense agglomération de 30 millions d’habitants. De quoi susciter la lassitude de plus d’un de ses visiteurs. Nombre d’entre eux se plaignent du manque d’espaces verts et de l’absence de calme qui la caractérisent.
Il s’agit d’un constat partagé par les Tokyoïtes qui, sont plus habitués certes au tumulte de leur ville, mais qui ne manquent pas de dire dans un soupir qu’il y a “trop de monde”.
Pourtant, à la différence des touristes, ils connaissent, dans les alentours de la capitale, quelques destinations sympathiques pour un week-end. Le mont Takao, désormais étoilé dans le Guide vert Michelin, en est un exemple. Mais si vous cherchez un endroit pour retrouver le calme, ce n’est peut-être plus une bonne idée. Avec plus de 2,5 millions de visiteurs par an, il y a fort à parier que vous tombiez sur la même foule rencontrée dans le centre-ville de Tôkyô. Kamakura ? Vous risqueriez hélas de vivre la même chose dans l’ancienne capitale aussi, débordée surtout en été par les surfeurs et les amateurs de promenades littorales.