Architecture : Tôkyô sur le vif

On s’aperçoit ainsi que les autoroutes ou les lignes de chemin de fer peuvent cohabiter avec des terrains de base-ball où viennent s’entraîner des joueurs, qu’un espace libre entre deux immeubles peut être utilisé pour deux places de parkings payantes, un distributeur de boissons et une poubelle. Très souvent aussi, de nombreux bars ou petits restaurants sont installés sous des voies de chemin de fer. La ville prend soudain une autre dimension.

Seul le traitement du sol définit la limite entre le trottoir et l’espace commercial.

Pour ceux qui souhaiteraient se faire une meilleure idée du vécu au Japon, on ne saurait oublier de citer Façons d’habiter au Japon, ouvrage très universitaire d’un architecte et anthropologue et d’un géographe dont les observations et analyses approfondies nous font mieux saisir la réalité de l’urbanisme et de l’habitation japonaise. Ouvrage enrichi de photos qui répondront aux questions que tout voyageur se pose en parcourant l’archipel… avec, cerise sur le gâteau, le ressenti d’une japonaise à Paris avec toutes les surprises et enseignements que cela peut nous apporter dans le chapitre intitulé “Le regard japonais sur l’espace domestique parisien”.
Bernard Lang

Références
Usages Tokyo, de David Trottin, Jean-Christophe Masson et Franck Tallon. Archibooks IN-EX Project, 20 €.
FaÇons d’habiter au japon, de Philippe Bonnin et Jacques Pezeu-Massabuau. CNRS Editions, 28 €.

Tous les espaces sont bons à exploiter comme le montre ce petit magasin entre deux immeubles.