Japon, ouvre-toi mieux !

”Feu vert à l’immigration”, Shûkan Tôyô Keizai.

Avec la crise des années 1990, on a vu une partie de la communauté sud-américaine d’origine japonaise livrée à elle-même dans les banlieues industrielles des grands centres de production automobile. Qu’en sera-t-il des nouveaux arrivants si l’économie se retourne ? Comment réagiront les Japonais ? Autant de questions que doit se poser le gouvernement avant de se lancer dans une stratégie dont il n’a pas, semble-t-il, mesuré toute la portée.

Odaira Namihei