Culture Pop Ryô-san, Olive et les autres

Sur le maillot d’Olive, on peut voir les caractères du lycée Minami Katsushika qui se lisent Nankatsu. / Jean Derome pour Zoom Japon

Pour revenir à Akimoto Osamu, bien qu’il soit né à Kameari, il considère Kanamachi, situé immédiatement à l’est de son quartier natal, comme l’un de ses lieux de prédilection. Il a appris à aimer ce quartier quand il était enfant et qu’il jouait au parc Mizumoto. Aujourd’hui encore, il fréquente la bibliothèque de son quartier et cherche des modèles en plastique à Suehiro, un magasin qui, depuis 40 ans, est une référence pour les amateurs de voitures miniatures, de maquettes de train ou d’avion.
Ses mangas contiennent souvent des points de repère situés à Kanamachi, notamment les deux éléments architecturaux les plus importants de la région : le pont Komon et les deux tours d’aspiration de l’usine de traitement des eaux de Kanamachi. Le pont Komon est situé à l’extrémité ouest du parc Mizumoto, là où se rejoignent les rivières Nakagawa et Obagawa. Leurs eaux jadis turbulentes ont souvent créé des problèmes dans la région, provoquant d’innombrables catastrophes. Le pont et une écluse ont été construits en 1910 pour contrôler le débit de l’eau et limiter les inondations au minimum. Quand, en 1980, une nouvelle écluse a été construite en amont, la porte de Komon-bashi est devenue obsolète et aujourd’hui, ce magnifique pont – le seul pont construit en briques encore en place à Tôkyô – est fermé à la circulation. Il ne peut être utilisé que par les piétons et les vélos. Quant aux deux tours, elles plongent dans le fleuve Edo et pompent assez d’eau pour alimenter l’ensemble des quartiers est de la capitale et une partie des trois districts du centre. La tour d’origine a maintenant disparu, mais les deux dernières (l’une avec un toit en forme de cône de 1941 et l’autre avec un toit rond de 1964) sont de beaux exemples d’architecture en brique.
Takahashi Yôichi est un autre mangaka célèbre né à Katsushika. Son œuvre principale, Olive et Tom (Captain Tsubasa), a non seulement eu une influence considérable au Japon, mais également à l’étranger. Lancée pour la première fois en 1981, la série raconte l’histoire d’Olivier Atton (Ôzora Tsubasa), un élève du primaire âgé de 11 ans qui est profondément amoureux du football. Malgré son jeune âge, il possède une vitesse, une endurance, une aptitude au dribble et une puissance de tir incroyables. Au début de l’histoire, sa mère et lui s’installent dans la ville fictive de Nankatsu dans la préfecture de Shizuoka, réputée pour sa talentueuse équipe de football dans les écoles élémentaires. Le nom Nankatsu est en fait composé de deux caractères chinois que l’on peut également retrouver dans Minami Katsushika, nom de l’école fréquentée par l’auteur dans son enfance.
Takahashi Yôichi est né à Yotsugi et vit actuellement à Tateishi, dans le même quartier que l’école. Il s’en est inspiré pour dessiner l’école d’Olivier. Même les terrains de football décrits dans l’histoire se trouvent dans le même secteur.
Ses histoires sont caractérisées par des mouvements de football dynamiques et excitants, souvent élégants et invraisemblables. En 1981, lorsque le manga est sorti, le football était encore un sport amateur mineur au Japon, son incroyable succès a grandement contribué à populariser ce sport dans tout le pays. Le manga lui-même et ses suites se sont vendus à plus de 80 millions d’exemplaires dans le monde entier.
Olivier et ses amis et coéquipiers ont contribué à populariser le ballon rond auprès des jeunes Japonais. Certains d’entre eux se sont lancés dans le sport et sont finalement devenus professionnels lors du lancement du premier championnat pro du Japon, la J-League, en 1992. Dix ans plus tard, le Japon a co-organisé sa première Coupe du monde. Même des joueurs mondialement célèbres tels que Lionel Messi, Fernando Torres, Andrés Iniesta et Alessandro Del Piero ont déclaré leur amour pour Olive et Tom et ont reconnu l’influence du manga sur leur décision de jouer au football. De nos jours, Olivier et ses amis, comme les personnages de KochiKame, ont leurs statues. On les trouve autour de Tateishi, Yotsugi et devant le lycée Minami Katsushika. J. D.