Projections les 26 & 27 octobre 2017

A la rencontre de NHK World TV

Au-delà des images d’Epinal et des idées reçues sur l’archipel, la chaîne publique NHK choisit d’en montrer d’autres aspects intimes et parfois émouvants. Ces deux documentaires en sont la plus belle illustration.

Jeudi 26 octobre 2017

1ère séance à 19h : Water, Not Weapons: The Greening of Afghanistan
Sur les traces d’un médecin japonais qui se lance dans la construction de canaux d’irrigation en Afghanistan.
2ème séance à 20h45 : Last Doctor Standing
L’histoire d’un directeur d’hopital à Fukushima.

Vendredi 27 octobre 2017

1ère séance à 19h : A Tale of Love and Honor – A Life in Gion
Un documentaire sur des femmes qui ont choisi de vivre à Gion, le quartier des geisha à Kyoto.
2ème séance à 20h45 : Bacchan: Granny’s Table
L’histoire émouvante de NAKAMOTO Chikako qui offre chez elle des repas chauds aux jeunes en difficulté.

Lieu : Maison de la culture du Japon à Paris

101 bis Quai Branly 75015 Paris
Informations : de mardi à samedi, de 12h à 19h30.
Tél : 01 44 37 95 95

Réservation
Entrée gratuite sur réservation, dans la limite des places disponibles.

A la rencontre de NHK World
à la Maison de la culture du Japon à Paris
101 bis, quai Branly 75015 Paris

Précisez les séances et le nombre de places que vous souhaitez réserver.

Jeu. 26 octobre à 19h - Water, Not Weapons Water, Not Weapons. The Greening of Afghanistan
Nombre de places

Jeu. 26 octobre à 20h45 - Last Doctor Standing"
Nombre de places

Ven. 27 octobre à 19h - Tale of Love and Honor
Il ne reste plus de place réservée aux lecteurs de ZOOM Japon

Ven. 27 octobre à 20h45 - Bacchan: Granny’s Table
Nombre de places

Séances gratuites sur réservation.
Tous les films sont en version originale en japonais avec des sous-titres en français.

 


Jeudi 26 octobre à 19h

Water, Not Weapons: The Greening of Afghanistan

de Taichi Takahashi, Kenji Yatsu
Date de réalisation : 2016.
Séance à partir de 19h. Durée : 49 min.
Langues : Version originale en japonais avec des sous-titres en français
Synopsis
Durant des décennies de combat dans l’Afghanistan déchiré par la guerre, un Japonais a mené une bataille différente des autres, une bataille contre les ravages de la sécheresse.Tetsu Nakamura est un médecin de 70 ans. Depuis 1991, il a ouvert 3 cliniques pour fournir un service médical dans la région montagneuse orientale du pays. Cependant, en 2000, une sécheresse historique a commencé et a entraîné une pénurie d’eau et de nourriture causant la mort de nombreuses personnes. Du point de vue médical, «un canal d’irrigation ferait plus que 100 médecins!» Nakamura a laissé de côté sa blouse blanche et s’est mis à construire un canal d’irrigation. 16 ans plus tard, les plaines sont redevenues vertes et les populations locales ont commencé à redynamiser l’agriculture avec une sécurité renouvelée. Pour Nakamura, «les armes et les chars d’assaut ne résolvent pas les problèmes. Le renouveau de l’agriculture est la pierre angulaire de la reprise de l’Afghanistan.» Le programme suit les 16 ans d’effort implacable de Nakamura pour étudier le type de soutien qui aidera le plus l’Afghanistan.


Jeudi 26 octobre à 20h45

Last Doctor Standing


de Soo Nabeshima
Date de réalisation : 2016
Séance à partir de 20h45. Durée : 49 min.
Langues : Version originale en japonais avec des sous-titres en farnçais.
Synopsis
L’hôpital de Takano est situé dans une ville à seulement 22 kilomètres de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Malgré les incidents de la centrale, le directeur de l’hôpital de 81 ans, le Dr Hideo Takano, a continué à fournir des soins médicaux en ces temps difficiles en tant que médecin actif.
L’environnement qui entoure l’hôpital a radicalement changé depuis l’accident nucléaire en 2011. Les autres hôpitaux proches de la centrale endommagée ont fermés. Aussi, les ambulances défilent aux urgences de Takano. Avec des services médicaux locaux désorganisés, l’hôpital de Takano est le dernier refuge pour les «nouveaux ci toyens» engagés dans le travail d e décontamination et auprès des patients âgés qui ont perdu leur foyer lors de la catastrophe. Le programme suit le Dr Takano pendant 2000 jours alors qu’il lutte seul.


Vendredi 27 octobre à 19h

 A Tale of Love and Honor – A Life in Gion

de Maki Kubochi
Date de réalisation : 2017
Séance à partir de 19h. Durée : 49 min.
Langues : Version originale en japonais avec des sous-titres en français
Synopsis
Jetez un coup d’oeil sur le monde secret des Geishas, ou « Geiko » tel qu’elles sont connues à Kyoto. Les cinéastes ont eu un accès privilégié à la vénérable maison de thé Tomiyo situé dans le district de Gion à Kyoto, vieille de deux cents ans, où ils nous font découvrir deux générations de Okami-san, véritables “mères” de ces maisons.
Pour les clients, l’entrée dans le monde gardé de Geiko ne concerne pas combien vous gagnez, mais qui vous connaissez. Une fois à l’intérieur, la relation est basée sur un respect mutuel, ce qui permet de maintenir la tradition dans un monde qui change rapidement.
On découvre Kimi, soixante-dix-sept ans, huitième génération d’okami-san à Tomiyo, une femme qui a dédiée sa vie à l’esthétique et la tradition de l’hospitalité et du partage japonais même si c’est au prix de l’abandon de l’amour et d’une vie familiale normale. Kimi est confrontée à la difficile décision de transmettre ses responsabilités à sa fille de quarante-cinq ans née hors mariage comme la tradition l’exige, Naomi.
Naomi abandonnera-t-elle ses rêves du monde extérieur et acceptera-t-elle sa destinée de prochaine okami-san de Tomiyo? Pour les femmes de Gion, les rêves d’amour sont inconstants et fugaces, et l’honneur de la tradition ne vient pas aussi naturellement qu’on pourrait penser.


Vendredi 27 octobre à 20h45

Bacchan: Granny’s Table


de Yo Ijuin
Date de réalisation : 2017
Séance à partir de 20h40. Durée : 49 min.
Langues : Version originale en japonais avec des sous-titres en français.
Synopsis
Chikako Nakamoto, affectueusement appelé «Bacchan» ou «Granny», est connue comme la Mère Teresa de la ville. Pendant des années, elle accueille les délinquants juvéniles avec des plats faits maison. Elle croit que la faim est un déclencheur d’actes d’agression, de vol à l’arrachée ou à l’étalage et de prostitution. Pour elle, un repas chaud est la première étape vers la réhabilitation. Parmi certains des jeunes accueillis chez Granny, il y a notamment un garçon dont la famille est trop pauvre pour le nourrir et une fille qui a été abusée par ses parents. Soutenus par les soins de Granny, ces jeunes cherchent et trouvent des moyens de surmonter le désespoir. Ce documentaire, filmé sur une période de 8 ans, montre comment la table de Granny a changé la vie de ces adolescents.