Hanami : Que la fête commence !

Ambiance de fête avec les étals de nourriture où l’on peut acheter de quoi se restaurer. / Angeles Marin Cabello pour Zoom Japon

La ville de Hiroshima abrite deux sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco, et ils sont tous les deux très populaires pour hanami. Le premier est l’île de Miyajima (voir Zoom Japon n°17, février 2012), célèbre pour son sanctuaire flottant et son immense torii rouge qui domine la mer. Les 1 300 cerisiers autour du sanctuaire restent un enchantement malgré la foule. Le second site est le Parc de la paix sur les rives de la rivière Motoyasu. C’est ici que se déroulent les rassemblements pour hanami parmi les plus joviaux. Mais beaucoup de visiteurs ne savent pas que faire une fois avoir vu ces deux endroits. Pour avoir une idée réelle de l’esprit de la ville, sortez des sentiers battus et allez vers les sites que la population locale plébiscite. Le château de Hiroshima est un bon point de départ avec ses larges douves bordées de cerisiers. Vous y verrez probablement un jeune employé de bureau assis tout seul pendant des heures au milieu d’une énorme bâche bleue. Il est fréquent que les entreprises envoient l’une de leurs recrues récentes pour garder l’emplacement où l’ensemble des employés viendra plus tard dans la journée célébrer hanami.
Une courte promenade vous amènera ensuite sur les rives de la rivière Ota, qui s’étendent dans un couloir de fleurs pratiquement ininterrompu du Parc de la paix jusqu’à Ushita, la banlieue de Hiroshima. Sinon, vous pouvez vous offrir un tour en bateau-taxi pour admirer les rives bordées d’arbres en fleurs. Hiroshima est, après tout, connue pour être la ville de l’eau, avec les six rivières qui la traversent. Les kilomètres de berges qui en résultent sont pratiquement tous bordés de cerisiers.
Le jardin Shukkeien est une oasis du centre-ville. Il a été conçu en 1620 par Ueda Sôko, un guerrier samouraï devenu moine bouddhiste, maître de thé et paysagiste, à l’attention d’Asano Nagaakira, le seigneur local. C’est donc un endroit très cher au cœur des gens de Hiroshima. C’est aussi un endroit très prisé pour les photos de mariage. Vous êtes par conséquent à peu près sûr de tomber sur des couples de jeunes mariés dans leur somptueux kimono, avec un entourage portant des caméras et de grands disques réflecteurs. Le Shukkeien prend une atmosphère particulièrement romantique le soir quand les fleurs sont illuminées. À l’extrémité est du boulevard de la Paix, se trouve le parc Hijiyama, lequel abrite le premier musée public d’art moderne du pays qui surplombe une belle colline boisée. De nombreuses taches de couleurs la parsèment, notamment autour de la voûte en bronze massif de Henry Moore, qui encadre une vue panoramique sur la ville.