Un samedi au stade d’Urawa

A l’instar des Tomida, de nombreuses familles viennent assister aux matchs de leur équipe préférée./ Eric Rechsteiner pour Zoom Japon

Des heures après la fin du match, l’ambiance se prolonge dans les rues d’Urawa où les pubs continuent de transmettre les images des actions principales du match du jour. A la sortie Ouest de la gare d’Urawa, accessible depuis le stade en une trentaine de minutes de bus, les supporters se retrouvent une dernière fois dans leur QG, le Riki, un izakaya qui sert des brochettes de viande et un cocktail baptisé Red sour à base de prune et de feuilles de shiso. “Nous encourageons vivement les visiteurs étrangers à venir rencontrer les supporters des Urawa Reds, ils sont très accueillants et chaleureux”, assure le responsable des relations presse du club. La dimension internationale du stade Saitama 2002 pourrait encore progresser avec notamment l’organisation, l’année prochaine, des Jeux olympiques et Paralympiques de Tôkyô. En effet, la préfecture de Saitama accueillera quatre épreuves dont celle de football, mais aussi celles de basket, de golf et de tir. Afin de continuer de miser sur sa convivialité, elle initiera aussi un programme de logements chez l’habitant pour les familles des athlètes, les officiels et le personnel organisateur de l’événement.

Johann Fleuri

La plupart des supporters des Urawa Reds sont originaires de la préfecture de Saitama. / Eric Rechsteiner pour Zoom Japon

informations pratiques
DEPUIS SHINJUKU ou la gare de Tôkyô, il faut emprunter la ligne JR Yamanote jusqu’à la gare de Komagome. De là, empruntez la ligne Namboku jusqu’à Urawa-Misono. Au total, comptez 45 minutes de trajet.
POUR se procurer des places, rendez-vous dans les supérettes Lawson, Family Mart, 7Eleven ou sur le site de la ligue professionnelle :
www.jleague.jp/ticket/search/j1/latest/