Un automne au lac Inawashiro

Tout autour du lac d’Inawashiro, l’automne est une symphonie de couleurs et un plaisir pour les visiteurs en quête d’originalité dans cette belle région. / Johann Fleuri pour Zoom Japon

Dans le Tôhoku, à la saison des feuilles rouges, le paysage se métamorphose comme dans la préfecture de Fukushima.

Quand arrive l’automne, les feuilles d’érable donnent au Japon ses couleurs dorées, ocres et écarlates qui font le charme sans égal de cette saison sans équivalent dans l’Archipel. Dans les villes de Kôriyama et d’Aizu-Wakamatsu, dans la préfecture de Fukushima, la définition de ce paysage automnal puise toute son essence. Les kilomètres défilent et toujours ce même émerveillement de couleurs qui transforment les montagnes et les jardins en de flamboyantes peintures. Au cœur de ce panorama unique, se trouve, Inawashiro, quatrième lac du Japon situé au sud du mont Bandai et poumon de la région.
La construction du canal Asaka, achevée dans les années 1900, permet depuis d’irriguer l’eau du lac où vivent désormais poissons et de nombreux animaux “qui avaient déserté les rives”, explique Iwanami Masato, fonctionnaire de la ville de Kôriyama. Lors des travaux, colossaux pour l’époque, 850 000 ouvriers furent mobilisés afin que l’infrastructure soit achevée en seulement trois ans. Le projet hydraulique a bénéficié du soutien et de l’expertise d’un ingénieur hollandais, Cornelis Johannes van Doorn, conseiller étranger durant l’ère Meiji (1868-1912). Il est également à l’origine de la construction du premier pont de type occidental du Japon, au-dessus du canal Asaka.