Exploration : Un paradis ferroviaire

A bord du ShuKura, les amateurs de saké trouveront leur bonheur./ JR East


La construction de la ligne à grande vitesse, Jôetsu Shinkansen, dans les années 1970, a considérablement réduit le temps de parcours entre la capitale et Niigata puisqu’il faut un tout petit peu plus de deux heures pour parcourir les 330 kilomètres qui séparent les deux villes. Les touristes n’ont donc aucune excuse de ne pas se rendre dans cette partie de l’Archipel. Surtout que JR East qui exploite la majorité des lignes régionales leur propose de découvrir la diversité des paysages et la richesse de son terroir gastronomique grâce à la mise en circulation de trains (Joyful trains) spécialement aménagés pour permettre d’en profiter au mieux.

Les nostalgiques du train à vapeur peuvent emprunter la SL Banestsu Monogatari qui circule entre Niitsu et Aizu-Wakamatsu. Cela fait déjà 20 ans que la locomotive C57-180, affectueusement baptisée kifujin (la noble dame) par les passionnés, a été sortie de sa retraite pour promener le week-end ceux qui veulent remonter le temps. Outre la beauté des paysages dont on profite à petite vitesse dans des espaces d’observation très bien aménagés, on peut se régaler avec le SL Banetsu Monogatari bentô (1 000 yens), une boîte-repas reprenant la recette de 1 897 quand elle fut commercialisée pour la première fois.