Exploration : Un paradis ferroviaire

Avec le Genbi Shinkansen, le regard du voyageur est orienté vers l’intérieur./ JR East


C’est un des points forts de ces trains touristiques que de partager certaines gares, permettant aux amateurs de voyages ferroviaires d’organiser un week-end inoubliable à bord d’une ou de deux de ces rames. On peut ainsi très bien imaginer d’emprunter le Ryûto ShuKura jusqu’à Niigata avant d’embarquer à bord du Kairi. Celui-ci permet de quitter la préfecture en direction du nord, vers Sakata, dans la préfecture de Yamagata, via Tsuruoka. Dernier né des trains touristiques dans la région, le Kairi a été lancé en octobre 2019. Grâce à lui, on peut apprécier la magnifique côte de la mer du Japon dans la mesure où la grande majorité de son parcours la longe. L’idée de la compagnie ferroviaire est aussi de mettre en valeur la gastronomie locale dont la richesse n’est plus à démontrer. En associant les produits de la mer (kai) au traditions paysannes (ri), ils donnent aux passagers un excellent avant-goût de ce qu’ils pourront déguster dans la région. Le soin apporté au décor, aux ustensiles et au service est, comme pour les autres trains de ce type, un atout pour séduire les voyageurs. Ces derniers peuvent ainsi se concentrer sur la beauté qui les entoure.
Pour ceux qui souhaitent apprécier un autre type de “beauté”, plus artistique celle-là, le Genbi Shinkansen est fait pour eux. C’est vers l’intérieur que le regard des passagers est attiré puisqu’il s’agit d’un train dans lequel des œuvres d’art sont disposées. Circulant le week-end entre Niigata et Echigo-Yuzawa, il offre une expérience inédite de voyage ferroviaire, beaucoup plus intense et personnelle puisque les œuvres exposées seront appréciées différemment selon les personnes qui les observent.
La puissante JR East n’est pas la seule compagnie à proposer des voyages originaux. De plus modestes, comme l’Echigo Tokimeki Tetsudô qui n’exploite que deux lignes au sud de la préfecture, cherchent aussi à attirer les touristes avec des trains spéciaux. Avec le Setsugekka (www.echigo-tokimeki.co.jp/setsugekka/pdf/setsugekka_english.pdf) composé de deux rames panoramiques, la petite société ferroviaire veut offrir aux passagers une image la plus complète de la préfecture de Niigata du moins en termes des paysages traversés. Circulant entre les gares de Jôetsu Myôkô et Itoigawa, il cherche aussi à séduire les nombreux fans de trains japonais avec des spécificités comme la gare souterraine à Tsu­tsuishi et la gare de switchback (manœuvre de retournement) à Nihongi (dans le sens Jôetsu Myôkô-Itoigawa) sans oublier les gourmets avec de la cuisine française en direction d’Itoigawa et de la cuisine japonaise en direction de Jôetsu Myôkô. Pour 17 500 yens, le voyage de près de 3 heures au milieu de superbes paysages laisse une belle impression de Niigata.