Narita, vitesse grand V

skyliner-narita-vitesse-grand-v-japon

Même si Japan Airlines inaugure prochainement une liaison Tokyo-Paris au départ de l’aéroport de Haneda situé dans la baie de Tokyo, la plupart des vols internationaux se concentre à Narita. De toutes les grandes villes de la planète, c’est sans doute l’aéroport le plus mal localisé (70 km de la capitale). Pendant longtemps, les taxis et les autocars ont été les seuls à desservir directement ce lieu qui ressemblait alors à une forteresse assiégée (des mouvements locaux s’opposaient alors violemment à sa création et la police contrôlait sévèrement son accès). Mais avec les conditions de circulation parfois difficiles, la liaison autoroutière peut prendre entre 1h30 et 2 heures. L’ouverture de la ligne de train Narita Express à partir de 1991 a permis de ramener la durée du voyage à 1 heure avec des trains toutes les 30 minutes. Exploitée par la compagnie JR, elle devenait la concurrente redoutable d’une autre ligne privée qui désservait Narita depuis de nombreuses années, mais pas le terminal aéroportuaire. Malgré son nom, Skyliner, la ligne exploitée par la compagnie Keisei depuis 1978 n’amenait pas les voyageurs jusqu’à l’aéroport. Ce n’est qu’en 1991 que les trains de Keisei ont pu arriver jusqu’à l’aéroport en 59 minutes au départ d’Ueno. Depuis le 17 juillet 2010, Keisei a ramené la durée du voyage à 36 minutes grâce à un nouveau parcours et un matériel roulant renouvelé. Le tout pour 2400 yens [21,7 €] contre 2940 yens l’aller simple chez JR.
Skyliner (Ueno-Narita Terminal 1 et 2)
www.keisei.co.jp/keisei/tetudou/skyliner