Sharaku à Tokyo

A partir du 5 avril, le Musée national accueille une exposition exceptionnelle.

expo-sharaku-tokyo-japon
L’acteur Ôniji Ôtani III, 1794 © The Metropolitan Museum of Art, New York

De tous les artistes de ce monde qu’on disait flottant (ukiyo-e), Tôshûssai Sharaku est sans doute le plus mystérieux et le plus méconnu. C’est en mai 1794 qu’il a fait son apparition avec une série de 28 portraits d’acteurs de kabuki dont la qualité l’a immédiatement propulsé au rang de grand maître de l’estampe. Quelques mois plus tard, après avoir réalisé quelque 140 autres œuvres, il disparaît aussi mystérieusement qu’il était apparu. Il faudra attendre un peu plus de deux siècles pour que l’œuvre de Sharaku revienne sur le devant de la scène grâce au travail du spécialiste allemand de l’estampe Julius Kurth. Il publie le premier essai sur l’artiste sans pour autant pouvoir apporter toutes les réponses le concernant. Aujourd’hui encore, le personnage reste une énigme. Ses estampes sont néanmoins là pour témoigner de son énorme talent. Le Musée national de Tokyo lui consacre, du 5 avril au 15 mai, une exposition qui s’annonce comme l’un des grands rendez-vous artistiques de l’année au Japon. Si vous êtes amateur d’estampes, ne manquez pas de vous y rendre afin de découvrir la quasi totalité de ses œuvres venues de collections du monde entier. Il est possible de réserver ses places à l’avance sur Internet et de les payer 1200 yens [10,6 euros] au lieu de 1500 yens sur place. Pour deux billets achetés en avance, vous ne paierez que 2000 yens. Il n’y a pas à hésiter.
Odaira Namihei

Référence :
Sharaku Du 5 avril au 15 mai 2011.
Musée national de Tokyo. Entrée : 1500 yens.
Du lundi au jeudi 9h30-17h (20h le vendredi, 18h le week-end)