Peut mieux faire

Après la défaite du Parti démocrate aux sénatoriales de juillet, les Japonais restent critiques à l’égard de la formation dirigée par le Premier ministre Kan Naoto. Ils sont cependant 56 % à souhaiter qu’il soit réélu à la tête de son parti en septembre afin qu’il poursuive son travail. 62 % d’entre eux jugent positif sa politique visant à réduire le poids de la bureaucratie, rapporte l’Asahi Shimbun.