Transformez votre salon en pièce d’exception

Un jeune chef d’entreprise a décidé de commercialiser d’authentiques tansu et zataku en Europe.

meuble-japonais-1
Tansu de la ligne Kôki
meuble-japonais-2
Tansu de la ligne Konomi

 

 

 

 

 

 

 

Olivier Caramelle a une passion: le meuble japonais. Cet ancien cadre de l’industrie automobile souhaitait depuis des années “monter un projet entre la France et le Japon” avant de découvrir le meuble traditionnel et d’en faire son fonds de commerce avec son entreprise baptisée simplement Le Vrai meuble japonais. Il ne s’agit pas pour lui d’un coup de tête, mais d’un désir fort de faire partager son amour pour ces œuvres d’art  réalisées par des artisans sélectionnés minutieusement par Olivier Caramelle. Méthodique et précis, ce dernier raconte comment ces petites sociétés travaillent à l’ancienne et produisent de très petits volumes de chacun de leurs meubles dans la mesure où le marché est peu développé au Japon même. Misant sur l’authentique (neuf ou ancien), le jeune chef d’entreprise entend bien faire apprécier les tansu (commodes de rangement) et autres zataku (tables basses) à un public français et européen de plus en plus curieux du Japon. Pour les tansu, il propose trois lignes. La ligne Konomi qui se veut un peu plus simple, mais toujours en orme du Japon (keyaki) ou en paulownia (kiri). Ce qui la distingue des autres lignes, c’est l’usage d’un vernis polyuréthane et non de la laque traditionnelle qui demande un temps d’application très long. De fait, les commodes de la ligne Konomi sont les plus abordables des meubles commercialisés par la société d’Olivier Caramelle. Elles ont également l’avantage d’être modulables. Des atouts qui ne laissent pas indifférent l’amateur n’ayant pas les moyens de débourser une somme élevée pour posséder un authentique meuble japonais. Les plus exigeants peuvent se tourner vers la ligne Kôki dont la finition est en laque (essuyée ou brillante). Le prix et les délais (4 mois pour fabriquer un meuble) sont à la hauteur  du travail d’orfèvre réalisé par ces artisans pour appliquer couche après couche cette laque qui donne au produit fini un éclat extraordinaire. Enfin Olivier Caramelle propose une ligne d’antiquités avec des tansu anciens dont le prix n’est pas aussi élevé que les meubles neufs malgré leur ancienneté. Mais si vous hésitez à faire l’acquisition d’une de ces commodes, vous vous montrerez sans doute moins insensible devant les tables basses qui peuvent se transformer en kotatsu (table basse à chaufferette). Là encore, Olivier Caramelle parle avec le cœur et souligne sa volonté de proposer des produits d’exception fabriqués au Japon (alors que 90 % de la production est assurée désormais en Thaïlande) par un fournisseur qui a repris spécialement leur fabrication après l’avoir suspendue il y a dix ans. La qualité, le choix des produits et l’investissement personnel de cet homme passionné sont autant de bonnes raisons d’acheter du vrai meuble japonais.
Odaira Namihei

Pratique :
Internet Retrouvez le catalogue complet sur http://levraimeublejaponais.com