Fondue de porc (Buta nabe)

L’hiver est là. Dans les nombreuses régions montagneuses où les températures peuvent descendre très bas, on a pris l’habitude depuis très longtemps de s’installer pour le repas autour du nabe, de la marmite. Dans ce récipient, on a pris l’habitude d’y préparer un bouillon auquel on a ajouté selon le terroir et les disponibilités de la viande, des légumes ou des champignons. On a pris l’habitude de laisser mijoter le tout pour que les saveurs se mélangent et que les odeurs embaument la maison. Dans le nord-est de l’archipel, dans le centre du pays, le nabe appartient à la tradition culinaire et on n’imagine pas un hiver sans que l’on sorte l’ustensile. Les nombreux habitants originaires de ces régions qui sont venus grossir les populations des grandes villes au moment de l’industrialisation de l’archipel ont amené avec eux le nabe synonyme également de convivialité. De nombreux restaurants proposent des nabe, mais c’est en famille ou entre amis qu’ils se savourent le mieux. Chacun mange ce qu’il veut à son rythme, tout en discutant et en s’amusant. On peut créer toutes sortes de nabe, même si le kamo nabe au canard est particulièrement savoureux.

recette-fondue-de-porc-japonIngrédients (pour 4 personnes) :
250 cl d’eau
20 cl de saké

350 g de miso rouge

800 g de viande porc en fines tranches (avec un peu d’os)
1/4 de chou chinois ou de chou blanc
des champignons (shiitake ou pleurottes)
2 patates taro
2 carottes
2 poireaux
des épinards ou du cresson

Préparation :
1 – Mélanger l’eau et le saké. Mettre sur feu doux.
2 – Ajouter la viande de porc. Le bouillon va un peu réduire, en s’évaporant.
3 – Ajouter le miso et remuer avec une cuillère.
4 – Ajouter le chou, les champignons, les patates taro, les carottes et les deux poireaux coupés en petits tronçons.
5 – Laisser mijoter quelques minutes.
6 – Ajouter les épinards ou le cresson pour donner une belle couleur verte à l’ensemble.
7 – Une fois que les saveurs commencent à envahir la cuisine, éteindre le feu.
8 – Servir sur un petit réchaud à gaz pour que le nabe continue de mijoter tout au long du repas.
Suggestion : Pour un repas sans reste, ajouter à la fin le reste de riz et mélanger le tout. Verser deux ou trois œufs battus sur le dessus et couvrir quelques minutes.

La recette de Yorito, chef de Yen