Stabiliser l’emploi

Uniqlo a annoncé son intention de titulariser 16 000 de ses salariés à temps partiel au Japon. Une décision qui vise à s’assurer une main-d’œuvre plus stable et plus motivée. De quoi ravir le gouvernement japonais qui demande aux entreprises de jouer le jeu de la relance économique dans un pays où le taux de chômage est passé sous la barre des 4 %, soit 3,7 % en janvier.