481,7 milliards de yens (3,9 milliards d’euros).

Tel est le montant de l’excédent commercial enregistré en avril pour le troisième mois consécutif par le Japon. Malgré cette bonne série, le surplus est inférieur aux attentes des économistes. Il s’est en effet contracté de 40,6 % sur un an malgré une augmentation des importations et exportations, tant en valeur qu’en volume.