Expérience : Les bons contes de Shirotani

Le clou de la soirée est l’histoire que raconte avec talent Shirotani Ayumu. / Gianni Simone pour Zoom Japon

Pour raconter toutes ces histoires, le bar dispose d’une écurie d’acteurs qui se relaient sur scène. Le conteur du jour est le plus populaire de la bande : Shirotani Ayumu. Il arrive avant le spectacle, vêtu d’un kimono blanc, saluant les clients un par un et demandant quel genre d’histoires ils aiment. Vous pouvez même prendre une photo avec lui – pour la modique somme de 500 yens.
Quand l’heure du conte arrive, Shirotani Ayumu entre en scène et toutes les lumières sont tamisées pour créer une atmosphère propice à la peur. Selon lui, il existe deux sortes d’histoires effrayantes : kaidan et les histoires d’horreur. Ce dernier genre est constitué de récits sur des personnes qui deviennent la cible d’un esprit maléfique sans avoir fait quelque chose de mal. Dans le cas des kaidan, il y a toujours une raison, une histoire derrière les événements terrifiants qui sont racontés. En plus de provoquer des frissons le long de la colonne vertébrale des gens, ces histoires sont souvent très tristes, car nous apprenons que les fantômes ont été victimes, à l’origine, de certains abus.
On peut dire que le kaidan le plus célèbre de tous les temps est Yotsuya Kaidan [L’histoire de fantôme de Yotsuya] aussi connu comme l’histoire d’Oiwa. Il s’agit d’une histoire de trahison, de meurtre et de vengeance fantomatique. Rendue célèbre pour la première fois en 1825, elle mélange des faits réels (un double meurtre) et de la fiction. Cela lui a valu de connaître un succès instantané dans le public en quête de théâtre plus violent et sanguinolent. Oiwa, l’héroïne malheureuse de la tragédie, est empoisonnée par son mari (qui a l’intention de se débarrasser d’elle avant d’épouser une femme riche). Mais elle revient pour le hanter, le rendre fou et tuer tous les membres de sa famille et celle de sa maîtresse.
Shirotani Ayumu est un spécialiste du kaidan. Il n’a qu’à subtilement changer le ton de sa voix, ou tout à coup la transformer en un murmure, pour que vos cheveux se dressent sur la tête. Comme si cela ne suffisait pas, il présente un sourire espiègle quand, tout à coup, le plafond s’ouvre et une tête de femme apparaît, pendue par le cou. De quoi faire de votre soirée un moment, on ne peut plus amusant et divertissant !

G. S.

Informations pratiques
Kaidan Live Bar Thriller Night,
B1F 5-5-1 Roppongi, Minato-ku, Tokyo
Du lundi au samedi : 19h-5h, dimanche : 19h-23h
Tél. 03-5411-2770 – http://thriller-tokyo.com