Cinéma : La très belle leçon de vie

Oh Lucy ! est certes un film trés riche, plein de nuances… complexe, mais pourtant sans prise de tête. Cela est dû, bien sûr, au travail scénaristique de Hirayanagi Atsuko, mais également à la formidable interprétation des acteurs. Sans eux, le film aurait sans doute eu une autre saveur, peut-être plus fade. Terajima Shinobu qui incarne magistralement Setsuko/Lucy mérite évidemment la palme. On connaissait déjà son grand talent récompensé notamment à Berlin en 2010 pour son rôle dans Le Soldat dieu (Kyatapirâ) de Wakamatsu Kôji. Elle donne au personnage de Setsuko une profondeur incroyable. Il en va de même pour Yakusho Kôji. Même s’il n’occupe pas le premier rôle, il est absolument épatant dans la peau de Komori/Tom en tant que bouée de sauvetage pour Setsuko. A eux deux, ils portent le film et lui confèrent toute sa force. Les autres acteurs ne manquent pas non plus de caractère comme Josh Hartnett dans le rôle du beau John qui est en définitive tout aussi paumé dans la mesure où, lui non plus, n’a pas su utiliser son énergie à bon escient. Kutsuna Shiori en tant que Mika n’est pas la plus brillante, mais elle est très convaincante dans les premières minutes du film lorsqu’elle tente de convaincre sa tante de lui “racheter” ses cours d’anglais. Mention spéciale enfin pour Minami Kaho dans le rôle d’Ayako, la sœur acariâtre de Setsuko, qui incarne parfaitement et avec force la normalité de la société japonaise. Sans elle, le film aurait été déséquilibré. Et nous n’aurions pas pu en faire notre coup de cœur. Alors n’hésitez pas et précipitez-vous au cinéma le 31 janvier 2018. Vous ne le regretterez pas.
Odaira Namihei

référence
Oh Lucy ! de Hirayanagi Atsuko, avec Terajima Shinobu, Yakusho Kôji, Josh Hartnett. 2017. 1h35. En salles, le 31 janvier 2018.