Société : Un moine surmené porte plainte

Un ancien moine a entamé des poursuites judiciaires contre les responsables de son ancien temple et réclame 8,6 millions de yens (66 000 euros) de dommages et intérêts à son ancien employeur. Travaillant sur le site sacré du mont Kôya très fréquenté, il pouvait travailler jusqu’à 17 heures par jour sans prendre de pause. Embauché en 2008, il a commencé à souffrir de dépression en 2015.