Terroir : Plaisir du palais et des yeux

Une cuisine trois étoiles à bord de l’Orange Restaurant au milieu de jolis paysages. / Gabriel Bernard pour Zoom Japon

L’Orange Restaurant parcourt les 117 kilomètres de la ligne Shin-Yatsushiro-Sendai en régalant ses passagers.

Depuis la disparition des voitures-restaurants sur la plupart des lignes de train en Europe, nous nous sommes habitués à mal manger dans nos trains. Au Japon, elles ont aussi été abandonnées, mais la tradition enracinée de l’ekiben (boîte-repas vendue dans les gares ou dans certains trains) perdure et les voyageurs apprécient de pouvoir déguster des produits frais, du terroir tout en découvrant la diversité des paysages qui se présentent sous leurs yeux. En dépit de l’excellente qualité de ces repas à emporter, plusieurs compagnies de chemin de fer ont décidé, ces dernières années, de remettre au goût du jour le wagon-restaurant. Mais au lieu de se limiter qu’à une seule voiture, elles ont choisi tout simplement de créer des trains-restaurants grâce auxquels les voyageurs ont le loisir de goûter une cuisine raffinée et d’admirer de belles régions. Bénéficiant à la fois d’un terroir réputé et d’une nature riche, Kyûshû a joué un rôle pionnier dans le développement de ce type de trains qui suscite un réel engouement chez les Japonais. C’est une bonne nouvelle car il génère un chiffre d’affaires non négligeable sans lequel les entreprises de transport ferré locales seraient dans une situation financière difficile.