Terroir : Plaisir du palais et des yeux

Ce train gastronomique circule depuis 2013. / Gabriel Bernard pour Zoom Japon

Voilà pourquoi la petite compagnie Hisatsu Orange Railway (Hisatsu orenji tetsudô) qui exploite la ligne Shin Yatsushiro-Sendai (116,9 km) a franchi le pas en lançant, en mars 2013, l’Orange Restaurant (Orenji shokudô), un train-restaurant composé de deux voitures qui, du vendredi au dimanche et les jours fériés, parcourt la distance à petite vitesse en servant des repas dignes des meilleures tables de la région. Dessiné par le prince du design ferroviaire Mitooka Eiji (voir Zoom Japon n°41, juin 2014), ce relais gastronomique ambulant ne manque pas de charme et il fait désormais partie du paysage local. C’est tellement vrai qu’il est devenu la vedette du film Kazoku iro – Railways watashitachi no shuppatsu (inédit en France) sorti à l’automne dernier avec le grand Kunimura Jun. Si l’Orange Restaurant a été choisi pour cette histoire portant sur une jeune veuve obligée de s’installer chez son beau-père, cheminot, et d’apprendre le métier de conductrice de train, il le doit en particulier à la beauté du cadre paysager qu’il traverse. Une grande partie du voyage se déroule le long de la mer de Yatsushiro (Yatsushiro kai) ou mer de Chine orientale avec de magnifiques points de vue que seul le train peut procurer. Il n’est donc pas étonnant que le train affiche souvent complet. Aussi est-il plus que recommandé de réserver (tél. 0996-63-6861, de 9h30 à 17h ou en ligne : www.hs-orange.com/kankou/reserve/pub/Default.aspx?c_id=22).
L’intérêt de faire sa réservation en ligne permet à la fois de s’assurer jusqu’à deux mois à l’avance que l’on pourra avoir une table, mais aussi de choisir la formule adaptée à ses envies. Car l’Orange Restaurant ne se limite pas au simple déjeuner. On peut aussi bien y prendre un copieux petit-déjeuner qu’un excellent dîner selon l’heure que l’on choisit pour voyager. Les matinaux (7h55 au départ de la gare d’Izumi en direction de Shin-Yatsushiro) pourront se régaler d’un petit-déjeuner (8 000 yens). Pour le déjeuner, le départ a lieu à 10h08 à Shin-Yatsushiro. Sous la direction du chef Sakai Hiroyuki, les gourmets pourront apprécier une cuisine d’inspiration française (21 000 yens) mais réalisée avec les meilleurs produits de la région, notamment les fruits de mer et le wagyû Kuroge (bœuf japonais). Les romantiques préféreront sans doute la formule du soir (21000 yens) au départ d’Izumi (16h40). Outre des couchers de soleil époustouflants, ils pourront fondre devant des plats qui appartiennent à la gastronomie japonaise, en particulier le fameux porc de Kagoshima. Selon le moment de la journée, le train fait des arrêts prolongés dans certaines gares, ce qui permet de découvrir pendant quelques minutes les alentours ou d’apprécier le réaménagement de certaines gares comme celle de Minamata toujours confié au génial Mitooka Eiji.
Pour le déjeuner, la cuisine est d’inspiration française tandis que le soir, elle est à dominante japonaise. / Gabriel Bernard pour Zoom Japon