Seniors : en première ligne

Quartier de Ginza, à Tôkyô. / Jérémie Souteyrat pour Zoom Japon

Le vieillissement de la population japonaise n’est pas sans conséquence sur ses comportements.

Le changement rapide de la structure démographique au Japon présente quelques défis intéressants auxquels il convient de trouver des réponses tout aussi urgentes. Du point de vue du comportement des consommateurs, la part de l’économie des seniors ou silver économie déjà importante et qui va encore grandir signifie qu’aucune organisation privée ou publique au Japon ne peut se permettre de l’ignorer.
Dans ce numéro, nous avons choisi de nous pencher sur le succès récent des mangas mettant en scène des personnes âgées. Une tendance qui s’explique par l’intérêt que la génération des plus de 60 ans porte à ce média. D’un côté, il y a des gens qui ont grandi en lisant des mangas. Au fil du temps, leurs genres préférés ont peut-être changé, mais leur amour des bandes dessinées n’a jamais faibli. D’un autre côté, il y a ceux qui ne sont pas de grands fans de mangas, mais qui sont attirés par ce genre particulier parce que, face à la montée des problèmes sociaux liés à l’âge, ils veulent en savoir plus sur ces individus dont ils partagent les préoccupations.
Les mangas ne sont cependant que l’un des nombreux secteurs économiques influencés par le vieillissement de la société japonaise. Selon une récente étude menée par la société Senior Communications, le marché des seniors au Japon est caractérisé par les préoccupations et les intérêts suivants :
1. Un temps de consommation efficace : les personnes âgées veulent profiter de leur temps sans trop dépenser et elles essaient de ne pas perdre trop de temps dans des activités routinières à la maison.
2. Le recyclage de la vie : en passant du statut de “parents” à celui “mari/femme”, elles sont prêtes à se lancer dans quelque chose de nouveau, comme des études et des activités culturelles.
3. La réalité : les personnes âgées ne s’attachent pas au paraître et privilégient ce qui est bien réel.
4. Le lien humain et la communauté : Les Japonais plus âgés veulent créer des liens avec les autres et souhaitent participer à des événements sociaux pour se faire des amis. Ils souhaitent également rejoindre des groupes partageant le même passe-temps. Ils ont tendance à s’intéresser à la politique, à l’économie et aux activités sociales.
5. La tranquillité d’esprit : ils souhaitent conserver leur bonne humeur, mais ils sont préoccupés par leur état de santé à venir.
6. Le renversement de la vie : ils souhaitent enfin avoir l’air 10 % à 20 % plus jeune que ce qu’ils sont. Ils se sentent offensés quand on les classe comme “seniors” ou “TGV” (très grands vieux).