Tendance : Des seniors pleins de ressort

Cyborg Jiichan G que le célèbre Obata Takeshi a publié en 1989 sous le pseudonyme Kobatake / © Kobatake Ken – Shûeisha 1989.

Depuis quelque temps, les mangas ayant des personnes âgées comme protagonistes enregistrent un véritable succès.

On a encore tendance, notamment en Occident, à considérer le manga comme une forme d’art destinée à la jeunesse. Toutefois, une tendance récente au Japon montre qu’il y a de la place et de l’intérêt pour un autre type de manga : les histoires portant sur les personnes âgées. La cause de leur croissance rapide est facile à comprendre : la population du Japon vieillit rapidement. Selon les statistiques officielles, 27,7 % des Japonais ont plus de 65 ans, contre 21,5 % il y a dix ans à peine, et la part des ménages composés de personnes âgées de 65 ans ou plus représentera 44,2 % d’ici 2040.
Bien qu’il y ait toujours eu des personnages âgés dans les mangas et les films d’animation au Japon, ils jouaient en général un rôle secondaire : une grand-mère aimante, une personne nécessitant des soins infirmiers ou un vénérable sage. On peut ainsi noter les cas d’Otose, la propriétaire apparemment sévère mais ayant le cœur sur la main dans Gintama éd. Kana) ou encore Nirasaki, le paysan grincheux dans Les Enfants loups, Ame et Yuki de Hosoda Mamoru (voir Zoom Japon n°23, septembre 2012), qui enseigne à Hana tout ce dont elle a besoin de savoir sur la culture de légumes. Dans Mon voisin Totoro de Miyazaki Hayao, Obaasan est la gentille mamie de Kanta qui s’occupe parfois de Satsuki et de Mei. Même Zeniba et Yubaba, les deux puissantes sorcières qui font une telle impression dans Le Voyage de Chihiro, ne sont là que pour rendre la vie difficile ou facile à la petite fille. En d’autres termes, les personnages âgés sont généralement là pour soutenir et conseiller (plus rarement pour combattre) les personnages – qui sont toujours jeunes, comme beaucoup de lecteurs – et apporter leur sagesse et leur expérience pour les aider à devenir des adultes forts et responsables.
Cependant, les choses ont évolué au cours des cinq dernières années et les tout nouveaux personnages âgés qui ont pris d’assaut le monde du manga sont devenus protagonistes centraux. N’étant plus à l’arrière-plan, ils prennent leur vie en main, luttent souvent pour prendre des décisions difficiles, tout en se faisant de nouveaux amis et même en redécouvrant les joies du sexe.
L’une des raisons du succès durable des mangas au cours des décennies est leur capacité d’ouverture, d’adaptation et d’exploration de nouvelles idées et tendances. Pratiquement aucun sujet n’est jugé étrange ou pas assez porteur, que ce soit le golf, la cuisine, les jeux de hasard, le travail au bureau ou la prison. Une visite rapide dans une librairie japonaise permet de saisir la diversité et la profondeur des histoires abordées dans les mangas. Ce n’est donc pas un hasard si, selon l’Institut de recherche sur les publications, l’industrie du manga, imprimée et numérique, a généré un chiffre d’affaires de 430 milliards de yens en 2017.
Toujours à la recherche de nouveaux sujets – ou d’une manière d’aborder les anciens de manière différente – les éditeurs ont compris que la vieillesse est un sujet cool et s’emploient maintenant à exploiter le nouveau filon. Huit des onze œuvres les plus populaires ayant des protagonistes âgés sont assez récentes et ont commencé à être publiées après 2014. Bien que tous les mangas que nous allons présenter appartiennent à cette catégorie, les titres ne se ressemblent pas et les histoires peuvent être divisées en trois catégories distinctes.