Pour la nature, il faut Oze

Le lac d’Ozenuma offre une magnifique perspective sur les montagnes environnantes. / Johann Fleuri pour Zoom Japon

Véritable joyau, le parc national abrite plusieurs sommets et la plus grande zone marécageuse du pays.

Si vous êtes amateur de randonnée en montagne, Oze est, sans conteste, le plus bel endroit du Japon.” Cela fait déjà plusieurs années que cette recommandation revenait régulièrement de la part d’amis et de connaissances. Oze, c’est ce parc national, à califourchon sur quatre préfectures : Niigata, Fukushima, Tochigi et Gunma. Des montagnes, des rivières, des kilomètres de chemins de randonnées, plusieurs sommets à gravir pour les plus avertis et puis la plus grande zone marécageuse de Honshû, île principale du Japon. Si par définition, l’archipel est tourné vers ses côtes et la mer, c’est aussi un territoire de montagnes et de nombreux Japonais se passionnent pour l’ascension des monts qui composent le relief du pays. A Oze, le point culminant est Hiuchigatake (2 356 m).
Il est 7 h au terminal routier de Shinjuku. Le bus direct en partance pour les portes d’Oze, qui ne circule qu’entre la mi-mai et la mi-octobre, démarre. Les passagers ont emporté tout l’attirail du parfait randonneur : chaussures, chapeau, bâtons voire matériels de camping pour certains. Des clochettes aussi pour éloigner les ours bruns qui sont nombreux à vivre dans le coin. Je regarde mon blouson en jean et me demande soudain s’il fera l’affaire. Ma voisine de banquette voyage également seule. Un grand sourire aux lèvres, elle aussi, est impatiente de découvrir cette nature flamboyante dont on lui a tellement parlé. “Ma tante venait à Oze chaque année pour se ressourcer. Elle adorait ce parc. Elle vient de décéder à l’âge de 92 ans. En sa mémoire, j’ai eu envie de découvrir l’endroit.” Originaire de Shizuoka, Kyôko aime se lancer des défis. Elle a voyagé “en Europe et a vécu quelques années aux Etats-Unis”. Aujourd’hui, elle aide son père, agriculteur, dans les rizières, mais aussi dans les cultures de fruits et légumes de sa préfecture natale. Lorsqu’elle s’octroie du temps libre, elle “voyage seule, surtout dans les régions de montagne. J’aime randonner, mais aussi gravir des sommets.” Le trekking est un loisir très répandu au Japon.