Tendance : D pour découverte et diversité

Véritable caverne d’Ali Baba, D&Department permet de découvrir la richesse des régions japonaises./ Sekiguchi Ryôko pour Zoom Japon

Ce magasin conceptuel a pour vocation de donner aux citadins une idée de la variété des produits issus des provinces nippones.

Al’instar de la France, le Japon a été divisé, pendant longtemps, trop longtemps, entre le centre et la périphérie, Tôkyô et la province. Pourtant, il se passe de plus en plus de choses intéressantes dans les régions. Après le 11 mars 2011, de nombreux citadins ont quitté la capitale pour monter des projets ailleurs que dans la métropole, et le brassage centre-périphérie s’est fait dans plusieurs domaines.
“D&Department project” est un collectif fondé par le designer Nagaoka Kenmei. Sous le principe  long life design, il présente des objets originaux fabriqués dans plusieurs régions japonaises, qui peuvent avoir une durée de vie longue, et dont l’esprit correspond à celui de ces régions. Il essaie en quelque sorte de développer une notion de “terroir” en matière de design. L’un de ses objectifs est d’étendre les réseaux d’artisans et de designers locaux au niveau national, afin que les bons artisans puissent survivre dans chaque région en vendant leurs produits, dans un esprit d’échange d’idées et de philosophies de chaque créateur.
Dans ses espaces (12 au total, dont un en Corée et un en Chine), il organise à la fois des expositions comme Voyages à la recherche des cultures de fermentations , Connaître les régions à travers les sakes, des ateliers sur la restauration de céramique ou de fabrication de tofu à partir de soja. Les objets disponibles à la vente sont notamment ceux du quotidien comme des ustensiles de cuisine, des meubles, des objets de design de seconde main, ou encore des livres sur les cultures régionales, ainsi que le magazine qu’il édite : D Design. On y trouve de nombreux couverts en différentes matières (verres, céramiques, métal, bois…), des tasses à thé ou à sake, faciles à utiliser dans la vie de tous les jours, et que l’on peut acheter à des prix abordables. L’avantage est surtout de pouvoir repartir avec un objet d’une région en particulier, avec l’histoire de l’artisan. Le rayon alimentation est tout aussi amusant, avec des sachets de friandises régionales, des petits flacons de sauce de soja dont on peut comparer les goûts en fonction des producteurs, ou des produits de fermentation que l’on trouve rarement ailleurs…
Celui de Shibuya, tout près de la gare, est également doté d’un espace où l’on peut déjeuner, dîner ou prendre un thé selon les heures (de 11h30 à 22h30 non-stop). Non seulement les mets proposés sont des plats régionaux, mais les ingrédients également proviennent d’un peu partout : des produits artisanaux ou souvent issus de l’agriculture biologique, sans additif ni conservateur. On peut y découvrir les délices des quatre coins du Japon tout en dégustant des produits sains.
Quand on fait du tourisme, le temps est limité et on regrette souvent de ne pas pouvoir visiter autant de régions que l’on voudrait. C’est le lieu où se rendre pour assouvir ce désir, pour se donner de l’appétit pour les prochaines destinations, ou tout simplement pour trouver des cadeaux originaux.
Sekiguchi Ryôko

informations pratiques
D-Departement dispose de deux relais dans la capitale à Shibuya et Setagaya. On peut également se procurer leurs produits en ligne :
www.d-department.com