Tourisme : Tsubame-Sanjô veut y croire

La gare shinkansen de Tsubame-Sanjô propose aux voyageurs de découvrir la production locale. / Florent Gorges


La gare shinkansen de Tsubame-Sanjô est également devenue une vitrine des atouts locaux. Sur près de 800 m² et immanquable à côté des portiques pour rejoindre les quais, le Tsubame-Sanjô Wing fait la promotion de tous les artisans de la région. Dans de magnifiques vitrines, agrémentées de supports vidéos, des centaines d’objets du quotidien (baguettes, bols, couverts, rasoirs, etc.) côtoient des outils plus complexes comme des pièces détachées en acier pour des machines industrielles nécessitant le meilleur en matière de précision (moteurs, turbines, etc.). Pour permettre aux visiteurs de se rendre compte du degré d’excellence de ses habitants, cette ambassade du commerce n’hésite pas à mettre en avant certains produits, comme par exemple ces luxueux couverts “utilisés dans plusieurs restaurants de Joël Robuchon”. En outre, un panneau placé récemment à l’entrée annonce fièrement que les couverts utilisés dans le feuilleton culinaire le plus populaire du moment, Guran Mezon Tôkyô [Grande maison Tôkyô], sur TBS, avec Kimura Takuya, proviennent de la ville de Tsubame. Si des fans de la star passent par là, nul doute qu’ils craqueront pour un jeu complet de fourchettes et de couteaux. Enfin, juste pour le plaisir, voici une autre initiative amusante locale : à l’instar des cartes à jouer et à collectionner Pokémon, sachez qu’il existe désormais le jeu Guardians of the Artisans. Mais en lieu et place des célèbres petits monstres de Nintendo, les personnages figurant sur ces cartes locales sont tous des artisans travaillant dans les usines de la région ! Ces quelques initiatives pour attirer et séduire les touristes ne sont qu’une poussière parmi tous les autres projets initiés par Tsubame-Sanjô. Sont-elles réellement efficaces ? Nous n’avons pas été en mesure de récupérer des chiffres officiels de la fréquentation touristique, mais si l’on en croit les quelques usines et les commerciaux de Wing contactés “les touristes reviennent petit à petit”. En tout cas, la population de Tsubame-Sanjô œuvre pour cela et croit en son potentiel de séduction. Elle y croit même dur comme fer…
Florent Gorges