Les femmes mal loties dans le Tôhoku

Depuis le séisme du 11 mars, le marché du travail est très difficile pour les habitants de la région. Mais ce sont les femmes qui sont les plus pénalisées, rapporte le ministère de la Santé et du Travail. Selon une étude, elles sont 40 % de plus que les hommes à percevoir une indemnité de chômage alors qu’avant cette date hommes et femmes étaient logés à la même enseigne.