Celui qui n’a pas la langue dans sa poche

Tanaka Shinya a reçu le 17 janvier dernier le 146ème Prix Akutagawa, équivalent du Prix Goncourt, pour son roman Tomogui [Cannibalisme, éd. Shûeisha]. Dans son discours, il s’en est violemment pris à Ishihara Shintarô, l’actuel maire de Tôkyô, qui fut lui-même lauréat du prix en 1956. Devenu homme politique, il est connu pour son conservatisme radical.