Un été à la mode française

poupee-japon

Je rêvais de passer mon été comme les Françaises que j’avais vues au Japon dans un magazine de mode. Ces Françaises portaient un jean, un petit haut étonnamment décolleté, une paire de sandales à talon, des lunettes de soleil et une bière à la main sur une terrasse. Ça avait l’air simple de les copier. Et j’ai vu en France que ce n’était pas une image stéréotypée ! Il ne me restait qu’à m’équiper et à moi les terrasses !
Cela fait plus de dix fois que je vois l’été passer. Pourtant je n’y arrive toujours pas : je ne trouve jamais ici de jean qui m’aille, toujours trop long. De petits hauts merveilleusement décolletés se trouvent partout mais quand je les porte ils ne donnent pas le même effet que chez les Françaises. Je m’offre des sandales mais pas possible de marcher plus de 30 minutes avec des talons, surtout sur les pavés. Les super lunettes de soleil que j’ai eues dans un grand magasin ne s’accrochent pas sur mon petit nez. Puis je n’aime pas trop la bière. Avec tout cela, je reste une Asiatique vêtue d’une jupe, d’un haut décolleté mais nullement grand, portant des tongues en souffrant le martyr, des lunettes sur la tête avec une limonade à la main. Tout ceci ne ressemble à rien. J’ai finalement décidé de m’acheter des vêtements au Japon pour ressembler au moins à la Japonaise que je suis. Quand je m’habille à la japonaise, même des inconnues me demandent où j’ai acheté mes vêtements. Quand je dis que cela vient de mon pays elles disent toutes avec un air très déçu « Ben oui, j’en étais sûre. Quelle chance ! » Je ne savais pas que c’était une chance d’être petite et d’avoir des boutiques à 12 000km loin d’ici !
Par ailleurs, j’ai vu en France que celles qui portaient un manteau la veille s’exposaient les épaules nues le lendemain dès qu’il y avait du soleil, malgré le vent ou peu importe la température. Je me demande si ce n’est pas le soleil qui fait grandir les femmes…..et leurs poitrines. Dommage, je n’ai pas leur corps et leur audace non plus !
Koga Ritsuko