362,4

362,4. Tel est le montant en milliards de yens du déficit commercial en mars. Un chiffre record qui s’explique en grande partie par le renchérissement de la facture énergétique lié à la dépréciation du yen. Les importations ont augmenté de 5,5 % alors que les exportations de seulement 1,1 %.